#25424
bzobzo
Participant

@Jieffe

ici tu trouveras mes premiers témoignages sur ce forum

le plaisir est venu assez rapidement comme tu peux le lire ici
même si j’ai vécu mon premier super O qu’après quelques mois.

je suis resté quelques semaines avec une pratique assez « classique »,
je veux dire par là, ce que je qualifierai de pratique statique,
ce qui est décrit un peu partout et ce que tu peux voir dans les vidéos,
à savoir , on prend une posture et puis on en change peu,
on reste plutôt immobile du corps, essentiellement la zone du bassin qui bouge
avec les contractions volontaires, pas du tout de caresses pendant longtemps chez moi,
rien que le travail avec le masseur

mais donc je me suis lassé assez vite de cette façon, je me suis mis à bouger de plus en plus,
à changer de postures, une pratique dynamique,
cela veut pas forcément dire complètement changer de pose à chaque instant
mais faire évoluer les postures, soulever un peu une fesse, puis une jambe, bouger ceci, bouger cela,
cela varie les angles de pression sur la prostate,
je varie aussi énormément le type de mouvement avec le masseur, latéraux, va et vient,
dès qu’on laisse parler son imagination, son instinct, comme dans l’amour à deux,
il y a moyen de varier à l’infini

l’important c’est que ce ne soit pas mécanique,
si on veut arriver à la sensation de se faire l’amour,
il ne faut pas que ce soit mécanique, systématique
sinon c’est juste de la masturbation prostatique,
cela peut emmener aussi de fortes sensations
mais ce qui vit @Voyageur et moi-même, c’est l’extraordinaire sensation de se faire l’amour,
ça vient uniquement si tu laisses monter le féminin
et si ce n’est pas une pratique mécanique mais vivante, riche, variée

donc dès que je me suis engagé dans cette voie dynamique, les choses ont vraiment décollées
mais j’ai été freiné tout de même pendant plusieurs mois avant d’avoir des super O
car je les attendais secrètement,
or dans sa tête, l’abandon et le relâchement doivent être totaux
pour espérer atteindre des sommets orgasmiques