#25744
JieffeJieffe
Participant

Comme le vélo, ça ne s’oublie pas… 🙂
Ton expérience m’a fait réfléchir. J’ai moi aussi quelques problèmes en ce moment, et pas toujours la tête à ça. Mais je me dis qu’il faut dépasser ce stade et continuer nos séances. Ce n’est qu’en allant bien que l’on pourra mieux gérer nos problèmes et aider ceux que l’on souhaite aider. En aucun cas ce n’est en se morfondant dans son coin que l’on pourra trouver des solutions. Dernièrement, je ne me sentais pas de faire une session, et je m’y suis un peu « obligé ». Cela permet de faire le vide, de penser à autre chose, de se faire du bien, et physiologiquement de libérer quelques hormones. Une récréation en quelque sorte. Tu repars vers le quotidien la tête neuve et l’esprit plus clair.
Ça n’est pas forcément facile à faire, mais en analysant froidement on peut penser que c’est la meilleure chose à faire.

En ce qui concerne l’arrêt, il faut pondérer à mon sens la crainte de perdre ses automatismes avec l’accroissement du désir et de l’excitation. Lequel des deux prendra le dessus? il semblerait que ce soit le deuxième.

Content de te retrouver parmi nous. 🙂