#25952
SeverusSeverus
Participant

Salut à tous !

Il s’est passé pas mal de temps avant que je trouve le temps et les moyens d’écrire la suite de mon cheminement vers le Trésor. Plusieurs semaines où j’ai eu l’impression de ne pas trop progresser, voire même de régresser. De l’espoir aussi d’attraper quelques bribes de plaisir de temps en temps. Mais je sais que le chemin est parfois compliqué, qu’il faut être patient et ne pas vouloir aller plus vite qu’un rythme que l’on ne contrôle pas forcement. Du coup, durant tout ce temps, je me suis appliqué à poursuivre mon apprentissage, en faisant des séances régulièrement, en changeant des détails, en progressant d’une certaine manière.

Car, récemment, j’ai enfin l’impression de récolter les fruits de cette patience et de cet apprentissage.

Déjà, un point intéressant, je pense. Durant la journée, à n’importe quel moment, je me surprend en train de contracter mes muscles du périnée et la zone anale. J’ai réellement l’impression que ce jeu de muscles se met désormais seul en action. Et sans en avoir moi-même conscience, ils ont plusieurs minutes de diverses contractions avant que je le remarque.

J’ai acheté aussi un hélix trident. A première vue, il n’y a pas de grande différence avec un helix classique. A première vue seulement. En effet, les pads sont clairement efficaces et diablement utiles. A comparer, je ne ressens pas cette petite gêne que j’avais parfois au niveau du périnée avec l’ancien modèle. En outre, même si les deux inserts se ressemblent beaucoup, il y a une très légère différence de diamètre à la base, ce qui permet au nouveau produit d’avoir une sorte de mobilité latérale assez intrigante et plutôt excitante. Cet insert a donc permis de continuer à progresser efficacement. Je suis certain que j’aurais eu les mêmes résultats à terme avec l’ancien modèle.
Désormais, cela fait quelques temps que mes séances sont efficaces à chaque fois : un réel confort avec l’insert, un plaisir qui m’envahit et une réaction du corps qui ne fait plus aucun doute. J’ai aussi appris à me laisser aller. Je ne provoque plus de contraction au bout de 10 minutes, du moins volontairement. Mon corps se libère seul et entretient le mouvement. Lorsque je me focalise dessus, je sens bien que mon rectum et mon anus se contractent, je sens bien la caresse de l’aneros. C’est bien la preuve évidente de l’efficacité.
Je sens maintenant un état de légères voluptés durant les séances. Mes rythmes cardiaques et de respiration changent sans cesse. Je me sens flotter, comme en train de m’endormir. C’est très agréable, particulièrement à des moments où je sens des chatouilles parcourir l’intérieur de mon corps. J’ai réellement l’impression que ces sensations se rapprochent d’une sorte d’orgasme féminin, plus diffus, plus large, d’un spectre moins précis. C’est donc une sensation qu’il me faut apprendre à comprendre, à chevaucher sans la cabrer.

Ces sensations, cela me conforte de les avoir systématiquement. Je me suis largement libéré d’une attention unique sur mon sexe et j’essaye d’étendre ma perception. Désormais, mon pénis n’est plus l’unique objet de contrôle de mon évolution. Bien au contraire, je le laisse réagir sans chercher, attendre ou espérer le voir se durcir. C’est un progrès net, finalement. J’avais bien en tête de devoir me libérer du plaisir pénien. Mais je n’y croyais pas totalement. J’ai maintenant une sérieuse piste pour ne plus accorder durant la séance les clés de réussite à une érection ferme.

Il y a encore de la marge de progrès et d’évolution. Je laisse venir, je suis serein et confiant.

A bientôt !