#26176
AndranerosAndraneros
Modérateur

Je pense comme @whattimeislove ; à mon humble avis @kirah tes dernières sessions te font vivre de vrais orgasmes prostatiques. Mais, comme la jouissance qu’ils te donnent ne correspond pas à ce que tu attends inconsciemment, tu ne les reconnais pas pour ce qu’ils sont.

Sii tu suis les conseils qu’il te propose tu vas t’apercevoir session après session que plus tu te détends, quand le plaisir devient insoutenable, plus il s’amplifie. Plus tu parviens à t’abandonner, à lâcher prise, plus la jouissance t’inonde.

Il n’y a plus la libération brutale que te donne la chute de ton excitation qui suit l’orgasme avec éjaculation. Quand tu as joui tu as toujours envie de jouir ; ton excitation est toujours présente, éventuellement encore plus forte, ce qui te dispose à jouir à nouveau sans délai. Je copie ici le schéma de l’énergie sexuelle :

J’ai l’impression que je suis quasiment au sommet de la montagne sans vraiment l’atteindre…. 

Energie sexuelle
Tu viens d’entrer dans la phase 2 de la jouissance orgasmique ; tu viens d’entrer dans la zone des orgasmes multiples ! Tu viens de découvrir un nouveau continent. Tu es très méthodique dans la gestion de tes sessions et ce sur quoi tu devrais maintenant porter ton attention est bien
• d’approfondir de plus en plus ton relâchement musculaire sans jamais attendre une quelconque libération,
• de recommencer lorsque une première marée de plaisir reflue pour ouvrir la voie à la deuxième et à toutes celles qui suivront.

En sept mois tes progrès sont remarquables. Tu es passé de sessions pendant lesquelles tu ne parvenais à ressentir ni vrai plaisir ni contractions involontaires (le 20 juillet), à des sessions pendant lesquelles les contractions involontaires venaient très rapidement en t’apportant le plaisir attendu (le 12 décembre), et enfin à ces ces dernières tout simplement orgasmiques :

Le plaisir avec l’Anéros est devenu réellement fantastique, de plus en plus intense, c’est quasiment instantané, je ressens des ondes de plaisirs, peu de temps après l’introduction, il bouge et me masse sans retenue limite à me couper la respiration, le rythme cardiaque s’accélère, je le sens au niveau de la prostate, c’est de plus en plus fort,

C’est un vrai bonheur de lire ton dernier message. Bon cheminement @kirah.