#26251
AvatarSpele42
Participant

Nouvel essai

Cette évolution fait partie des effets secondaires de la découverte du plaisir prostatique. C’est formidable

@andraneros
Merci encore, oui c’est bien quand paupaule est au top. Malheureusement il y a un hic, comme je trouve du plaisir en caressant ma femme et que mon sexe est devenu optionnel du coup il ne répond plus présent quand il faut passer à l’action. 2 fois j’ai eu des “pannes” en la matière. C’est rageant d’autant plus que la jouissance ejaculatoire combinée avec le plaisir ressenti au niveau de la prostate est… tellement bon !! Peut être de la fatigue ?!

Dans ce cas les convulsions accompagnent éventuellement la fin de la montée du plaisir et l’orgasme mais ne le précèdent pas.

Du coup mauvaise pioche, je ne sais pas d’où cela vient alors. En fait quand je commence une séance il y a 2 types d’effets, voire 3 depuis aujourd’hui.
– premier effet : va et vient ressenti au niveau du sphincter, mon sexe se contracte et se rétracte au début lentement et ces contractions rétractations s’accélèrent et procure beaucoup de plaisir que je situerais entre l’anus et le sexe
– deuxième effet : contractions involontaires sans procuration de plaisir particulier. Le corps se tort dans tous les sens alternance de contraction abdominale, du sphincter, rectale. La nuit dernière j’ai laissé faire au début et au bout d’une heure j’ai inséré l’aneros. Le corps a dû s’habituer à nouveau à ce corps étranger et rebelote pour les spasmes. Rien de particulier ne venant j’ai quand même arrêté au bout de 2 heures, mais bon le sommeil a eu du mal à venir car les spasmes ont continué “malgré moi” dirais je. Résultat un état de fatigue important durant la journée et une douleure au niveau de la prostate du fait de l’appui trop prononcé avec l’aneros (et peut être aussi pour une activité un peu trop prononcé cette semaine)
– troisième effet : déjà ressenti par le passé mais fugace. Ce soir, en me concentrant sans aneros je ressens comme des chatouillis qui, si je me concentre un peu peuvent durer jusqu’à 1 minute. Ces chatouillis reviennent par intermittence après quelques contractions involontaires au niveau des abdos. J’ai déjà entendu parlé de ces chatouilleuses auxquels il faut prêter attention. Alors je continue dans cette voie.
Autre chose que je n’ai pas dit. Je fais des abdos quotidiennement depuis plusieurs années ainsi que des vacuums (contractions des abdos pour atteindre les muscles profonds). Pensez vous que certaines “aptitudes” peuvent provenir de la car j’ai déjà lu que certains exercices de raffermissement musculaire pouvaient aider ?

Merci encore à tous pour l’ouverture d’esprit dont vous faite preuve sur ce site. C’est vraiment admirable ce que vous faites tous 🙂