#26304
ane et rosseane et rosse
Participant

Bonjour,
J’utilise des masseurs prostatiques depuis plus d’un an.Je me pose comme tous la question de l’identification des sensations.Le problème est qu’elles varient même avec l’utilisation du même masseur. Donc, qu’y a t il d’anal, de rectal ou de prostatique dans chacune.
A mon avis, c’est justement la part que prend chacune des origines du plaisir qui le fait varier et module son intensité. Ce partage doit également varier en fonction de la disponibilité du sujet ( fatigue, excitation, état général) au moment de la séance.
Il est vrai qu’une parfaite identification de la nature de la sensation permettrait d’orienter la montée de l’orgasme et sa qualité. Je n’en suis pas encore là et j’ai donc toujours des interrogations : est-ce un bel orgasme anal qui a pris le dessus ou un piètre orgasme prostatique du à la fatigue par exemple. Je crois qu’il faut des années d’expérience pour qu’il y ait une réponse organique instinctive à cette interrogation. Mais il sera toujours difficile même au plus expérimenté d’aider le débutant car il est impossible de partager un ressenti individuel. Chaque corps doit reconstruire peu à peu son instinct et se déconnecter de toute réflexion avant même que le plaisir débute. Les chemins sont tous différents mais… il y a parfois des croisements et des panneaux indicateurs à déchiffrer pour prendre conscience que l’on est sur la bonne voie.
Cela m’a donc beaucoup aidé de vous lire Gabigode et Matou et je vous en remercie.