#26376
Avatarjean74
Participant

Bonjour
Je reviens donc sur mon expérience de l orgasme prostatique.
J’ai débuté il y a environ un an et demi, le début a été assez facile, apparemment j’ai une bonne sensibilité prostatique.
La principale gêne était la mise en œuvre des sessions avec le lubrifiant et le masseur, je sentais que j avais besoin de plus d autonomie.Du coup j ai commencé à m exercer hors session, en voiture à l arrêt, pendant mes pauses, bref dès que les conditions étaient favorables pour une pause plaisir.
Pendant 2 à 3 mois les résultats de mes exercices musculaires étaient assez décevants avec des périodes de régression et de doute. Et puis finalement à force de persévérance, ma musculature interne autour de ma prostate me permet de ne plus fatiguer et de tenir des sessions longues avec une intensité exceptionnelle. Effectivement les pics de plaisir sont moins intenses par rapport a mes sessions avec l aneros mais beaucoup plus longs et diffus.
Le facteur psychologique est également extrêmement important, pendant mes sessions je m imagine posséder un vagin et accepte la diffusion du plaisir comme une femme lors d un orgasme vaginal.
J insiste vraiment sur cet aspect car il conditionne toutes les sensations qui sont complètement à l opposé d un orgasme masculin classique.
Concernant les positions, je crée avec mes jambes une sorte d effet ciseaux qui permet d appuyer sur la prostate sans trop d efforts musculaires.
Le mieux est soit à moitié allongé, sur un canapé ou fauteuil soit allongé une jambe légèrement repliée.
Je pense que le fait de ne pas chercher à trop faire forcer les muscles est également une des clés pour accéder au plaisir car cela permet de tenir dans la durée et de se relâcher en même temps.
Enfin, je pense que pour arriver à avoir ce plaisir il faut effectivement ne pas le chercher à tout prix mais laisser venir et accepter d avoir des jours avec et des jours sans.
L orgasme penien est effectivement tellement prévisible qu une fois de plus il faut accepter que ce plaisir prostatique ne le soit pas !
à bientôt