#26396
AndranerosAndraneros
Modérateur

C’est un excellent sujet @nydor01 qui, à la lecture de nombreux messages récents, mérite toute sa place.

Et je me demande si c’est une habitude qui est spécifiquement reliée à cette pratique, ou non.

J’étais très peu sensible à la caresse de mes pointes de sein. Elles étaient minuscules et s’enfonçaient dans l’aréole sous la moindre pression. Elles étaient quasiment absentes de mes débats érotiques. Ce n’est plus du tout le cas. Bien au contraire. D’une part elles sont devenues très sensibles et la moindre caresse déclenche une véritable sensation de plaisir. D’autre part je constate moi aussi une connexion avec la zone du périnée qui déclenche des pulsations ou des contractions selon mon degré d’excitation. Enfin mes aréoles et les pointes ont sensiblement enflé et présentent maintenant une consistance ferme sous les caresses sans que l’on puisse parler d’érection.

Tu nous dis @bzo :

mais les gens se restreignent, ce ne sont pas seulement les mamelons, c’est tout le corps qui devient ultra-réceptif au toucher durant la séance,

Le cheminement qui ouvre l’accès à l’orgasme prostatique est un véritable éveil du corps à la sensualité et nous conduit à découvrir la multiplicité de nos zones érogènes. Le plaisir, très localisé lors de l’orgasme avec éjaculation, est à la fois intériorisé et étendu à tout le corps.

Avec la pratique les sensations initialement faibles prennent une ampleur qui m ‘étonne tous les jours. C’est si intense que mes ébats amoureux sont devenus très différents de ce qu’ils étaient il y a quelques années.

Pour répondre à la question initiale il serait intéressant que des lecteurs qui ne pratiquent pas le massage prostatique nous disent s’ils ont développé une sensibilité aussi forte de leurs pointes de seins.

Bon cheminement à tous.