#26410
Avatarnydor01
Participant

C’est à peu de chose près pareil pour moi. Je peux m’arrêter 5 à 10 minutes, une fois que ma prostate est réveillée, elle réagit très vite, notamment par l’intermédiaire des caresses mammaires. Toutefois, je ne veux pas associer systématiquement caresse des mamelons et plaisir prostatique, je ne veux pas créer un lien de dépendance des uns par rapport à l’autre. Donc, j’éveille très souvent ma prostate uniquement par le jeu des contractions musculaires. Les seins, c’est plus dans le cadre d’un petit plaisir immédiat. Ou bien si je veux connaître un orgasme des seins (j’y arrive aussi !).
Les limites ? Pour l’instant, je ne pense pas encore les connaître, mon plaisir grandit et se diversifie à mesure de mon « cheminement ». Ma découverte de l’orgasme multiple est sans doute le plus épanouissant : je peux avoir 5 à 10 orgasmes sur une séance, à l’issue de laquelle, je conserve toute mon énergie. À côté de cela, évidemment, l’orgasme éjaculatoire me semble un peu limité, bien qu’il soit plus puissant, pour le moment encore.