#26503
AndranerosAndraneros
Modérateur

@Spele chacun peut suivre en toute légitimité la voie qui lui apporte le plus de plaisir. Il ne faut pas oublier que c’est l’objectif principal. Continue donc à engager tes sessions sans masseur. Rien ne t’empêche de l’utiliser de temps en temps pour comparer ce qu’il t’apporte avec ce que t’apportent tes sessions sans masseur.

hier nous avons fait l’amour avec ma femme (après 1 semaine d’abstinence) et quel pied ! Vraiment un truc de malade ! J’ai l’impression que le plaisir prostatique s’est cumulé avec le plaisir classique. Ma femme me caresse et me lèche les seins et c’est divin.

Je suis heureux de lire qu’en ce moment ta sexualité t’apporte tant de satisfaction, à toi même et selon ce que tu sembles dire, à ta femme. Ce que tu décris me semble associé à ton cheminement (« rewiring »). Tu fais parie de ceux qui, à côté de leur propre progression vers une jouissance de plus en plus submersive, vivent une évolution parallèle de l’intensité de leurs ébats amoureux. Ce n’est que du bonheur.

L’évolution des sensations que t’apportent tes sessions est formidable. Bon cheminement @Spele42.