#26526
AvatarCh313
Participant

Salut Kirk,
Ce fut aussi mon soucis. Le premier épisode de la rencontre avec l’Aneros fut un échec total. J’ai lu et relu -trop- le Traité d’Aneros. J’ai essayé d’appliquer ses préceptes. Les respirations, les contractions volontaires, je guettais le moindre fourmillement, le moindre picotement. Mais pas de retour. J’ai augmenté le rythme, trois fois par jour, avec parfois l’abandon du processus pendant plusieurs jours comme préconisé. Rien, toujours rien.
Je me cite :
Et j’ai commencé les exercices. Sans grands succès, tout au plus des éjaculations plus importantes ou incontrôlées. C’était il y a presque un an et demi. Cet épisode a duré plus de six mois.
En lisant les messages sur NXPL concernant le plaisir prostatique, j’ai trouvé l’option du
‘laisser faire’ intéressante. Je me suis donc lancé dans cette voie. J’ai mis à l’écart le traité et ses exercices.
J’ai aussi trouvé des indications sur l’aide que pouvait apporter l’écoute de sons binauraux.
Cela m’a apporté une jouissance plus profonde, un plaisir éjaculatoire plus intense.
Mais ma prostate n’est jours pas là !
Mes plaisirs étant plus intenses, je persévère : il faut que j’en profite.
Et un matin le monde bascule.

Je me suis laissé dans une ‘inspection ‘ de moi-même.
J’ai retrouvé une ‘technique ‘ que j’avais utilisé autrefois : l’Eutonie.
Ça été ma voie, un déclencheur fulgurant dans un abandon de moi-même au laisser faire.
Mais à ce jour je ne suis toujours pas connecté à ma prostate.
Même si mon parcours est intense, tortueux, je suis encore en recherche de la bonne connexion.
Tout ce que je viens de vivre ouvre un portail géant d’espoir.
Maintenant j’ai foi en moi !

Comme dit Andraneros, chaque étape ne préjuge en rien du déroulement de la suivante.
Si tu veux suivre mon parcours (ou celui d’un autre) plus facilement, consultes la rubrique ´mes réponses’ de mon profil.
Je souhaite que tu trouves TA voie et qu’alors ton chemin te mène à la félicité.