#26656
AndranerosAndraneros
Modérateur

Il ne faut pas oublier trois facteurs importants dans l’utilisation d’un sex-toy, la fréquence d’utilisation, la durée de vie du jouet et l’expérience qu’il permet de vivre.

La fréquence d’utilisation est une donnée qui dépend essentiellement de des conditions de vie de chaque utilisatrice, de chaque utilisateur et de chaque couple.

Pour l’expérience, @whattimeislove apporte une réponse quand il dit :

Après mon premier orgasme, je me suis dit que même s’il avait été à usage unique, ça n’aurait pas été cher payé… le prix peut être un blocage pour ceux qui sont comme moi un peu réticents à l’idee de dépenser de l’argent pour eux, et en même temps vu le bien qu’on peut en tirer, je crois que ça mérite de sauter le pas, et d’acheter de la qualité,

Pour la durée de vie il y a deux catégories :
1) les jouets de massage ou de remplissage sans mécanique ni électronique qui, sous réserve d’être bien nettoyés, entretenus et conservés à l’abri de toute agression peuvent durer des années, ce qui conduit à un coût d’usage égal au prix d’achat divisé par 100 (1 fois par semaine pendant 2 ans), 200 (4 fois par semaine pendant 1 an), … 500 (2 fois par semaines pendant 5 ans) ou encore plus.
2) Les jouets animés par un moteur et une batterie rechargeable dont la durée de vie va dépendre de la solidité de la mécanique (souvent calculée a minima pour des questions de coût, de taille, de poids et de consommation électrique), ce qui conduit à intégrer un rapport qualité – prix que les testeurs approchent sous la forme performance – prix mais sans prendre en compte, à ma connaissance, la durée de vie comme le font par exemple les magazines automobiles qui reviennent plusieurs mois après la prise en main d’un nouveau modèle pour faire le point après 50 000 ou 100 000 km.

Cette dernière notion est importante pour définir le budget que l’on veut consacrer à son plaisir. Elle s’insère en outre tout naturellement (sans jeu de mot bien sûr!) dans une démarche de consommation durable (moins de consommation jetable). Que pensez-vous de demander aux testeuses et aux testeurs de publier régulièrement une information de ce type, soit sous forme d’articles dédiés, soit sous forme de mise à jour des articles initiaux ? Par exemple :
• Mon avis après 3 mois d’utilisation,
• Mon avis après 1 an d’utilisation …

Un site chiffré, ami de celui-ci, a présenté pendant quelques mois un résumé statistique de l’utilisation de leurs jouets. C’était intéressant parce que ce palmarès montrait à la fois leurs préférences (leurs goûts et l’intensité de l’expérience vécue avec chaque jouet) et implicitement la qualité de fonctionnement des jouets concernés.

Ce travail peut être difficile à assumer dans un monde régi par une logique de flux de « nouveautés » supposé nourrir les tentations. C’est aussi à nous consommateurs d’imposer ces idées.

Bon cheminement à tous.