#26657
AndranerosAndraneros
Modérateur

Il n’y a aucune obligation « de faire l’impasse sur la dimension plaisir » @epicture, surtout si comme vous le dites :

Je sais que ma femme n’y est pas insensible.

Cette référence paramédicale permet de mettre un peu de rationalité dans la pratique du massage prostatique, apporte un lien de cause à effet qui précisément élimine cette notion de

pratique palliative à un une activité sexuelle dite normale, qui ne serait pas pour moi satisfaisante.

Cette « nouvelle » recherche de plaisir est la conséquence de votre découverte faite à l’occasion de l’essai d’une pratique para-médicale. Comme ce fut déjà le cas à la suite de la tonification de votre plancher pelvien grâce à la méthode Pilate.
Votre évolution améliore votre sensualité, améliore la qualité de votre relation physique (toucher, caresses…) et émotionnelle (patience, complicité…) avec votre femme. Elle ne peut que le ressentir.

je me dis que je pourrais utiliser la méthode Pilate, encore elle, pour lui expliquer que cela a réveillé mon corps. L’a sensibilisé, et m’a conduit peu à peu, de fil en aiguille, à avoir un désir sexuel différent, qui inclus la pratique du massage prostatique, sans l’exclure elle, bien au contraire

Je suis tout à fait d’accord avec vous. Tout ce message pour vous dire que je n’ai pas de conseil à vous donner parce que vous avez le meilleur état d’esprit possible pour développer à la fois votre pratique prostatique et la qualité de votre relation avec votre femme. Bon cheminement @epicture.