#26689
EpictureEpicture
Participant

Merci @andraneros pour toutes ces précisions.

Il y a un point sur lequel j’aimerai revenir, et qui me semble pour ma progression important. Il y a selon moi une contradiction structurelle entre le niveau d’excitation nécessaire pour engager les sessions, pour laisser monter le plaisir, et la relaxation elle aussi nécessaire. Je me sens comme tiraillé entre d’un côté une excitation montante, mettant mon corps en tension, et une tentative quasi désespérée de le relaxer. Il y a ici pour moi un nœud que je ne parviens pas à dénouer. Avez-vous dans votre expérience ou dans les témoignages que vous connaissez pareille problématique qui pourrai apporter un nouvel éclairage à mon questionnement ?

Je sais que si je veux continuer à progresser, je ne dois pas être inquiété par mon environnement durant mes sessions. Les contractions involontaires doivent probablement m’inquiéter dans le sens où si je me met à bouger dans tous les sens, on risque de se demander autour de moi ce qui se passe. Je dois pouvoir avoir la certitude que cela n’est pas un problème. Jusqu’à présent, je pensais pouvoir ressentir des vagues de plaisirs sans que cela ne se traduise par toute une série de mouvements, de contractions, de gémissements, mais je comprends à présent que l’un ne va pas sans l’autre. j’ai changé l’optique de faire cela « en secret ». Il ne s’agit pas nécessairement de faire cela avec ma femme, car c’est une pratique solitaire, mais de le faire avec son consentement et en toute connaissance pour qu’elle ne se fasse pas de fausses idées sur la question.
Merci @andraneros