#26805
bzobzo
Participant

Mon expérience m’emmène à penser que la pénétration est bien plus agréable et bien plus jouissive pour une femme lorsqu’elle est bien excitée, après des préliminaires par exemple, que lorsqu’elle est pénétrée sans aucune préparation.
Pourquoi en serait il autrement pour nous, encore plus si l’on considère le plaisir prostatique proche du plaisir féminin?

pourquoi?
pour une raison bien simple, c’est qu’on n’est pas une femme
et que pour parvenir à être excité dans le cadre du massage prostatique
par les caresses et les mouvements du corps,
on a besoin que la prostate soit mise en action aussi,
il ne nous suffit pas dès lors de se caresser, de bouger lascivement
mais il faut le faire en conjugaison avec la mise en action de la prostate

enfin chez moi c’est comme cela que cela se passe,
je commence un peu à bouger, à me caresser
mais presque immédiatement je vais chercher avec le masseur ma prostate,
si je ne le fais pas, rapidement je vais tourner à vide,
on n’est pas femme, on a besoin de la prostate, c’est le noyau du plaisir qu’on peut ressentir durant une séance,
les caresses toutes seules, c’est pas grand chose
alors qu’associées à la prostate, c’est incroyablement puissant,
elles permettent de ressentir le plaisir prostatique dans tout le corps
et pas seulement dans la zone du bassin

que cet abandon ou cette offrande passent par l’esprit, puis par le corps.

bien entendu, il faut lui foutre la paix au corps, il se débrouille très bien tout seul,
laisser l’instinct et les pulsions entièrement prendre en charge le corps
et agir seulement sur l’esprit
mais là aussi mon action est juste de m’abandonner, de me lâcher complètement,
de faire sauter tous les verrous, ouvrir toutes les portes, de céder, de m’ouvrir en grand
et en totale impudeur et sans tabou, laisser le féminin prendre les rennes
et faire ce qu’il veut avec mon corps