#26864
bzobzo
Participant

Ici, rien n’annonce l’arrêt de l’orgasme. Il disparaît tout simplement, et je me pose la question à chaque fois de savoir si ce n’est pas une action volontaire de ma part, que j’aurais dû le laisser continuer, que je l’ai stoppé par épuisement.

Cela pourrait une action de ta part qui a stoppé l’orgasme, cela peut arriver,
par exemple qu’on est tellement content de le sentir arriver,
qu’on en oublie de bien se laisser aller et de le vivre ou qu’on se met à l’observer trop
ou encore qu’on est surpris par son intensité
ou des manifestions physiques du genre tremblements, soubresauts, convulsions

ceci étant dit, les orgasmes s’en vont comme cela, oui, ils vont et viennent,
tu n’es plus loin de la phase où tu vas en éprouver de plus en plus durant ta séance,
quatre, cinq, dix, pas de limites

et puis il y aura les super O, ça c’est encore une autre histoire

il faut mentionner aussi que tu as deux types d’orgasmes prostatiques,
des orgasmes cérébraux et des orgasmes physiques,
entre ces deux pôles tu as toute une variété,
moi je suis plutôt du côté des orgasmes physiques, très physiques même,
ceci dit j’ai déjà eu de magnifiques orgasmes « cérébraux »,
très longs en général, sorte d’extase, l’impression que le temps et l’espace sont abolis