#26870
bzobzo
Participant

Ici, rien n’annonce l’arrêt de l’orgasme. Il disparaît tout simplement, et je me pose la question à chaque fois de savoir si ce n’est pas une action volontaire de ma part, que j’aurais dû le laisser continuer, que je l’ai stoppé par épuisement.

pour répondre plus précieusement, les orgasmes vont et viennent,
on sent tout de même la différence
quand l’un meurt de sa belle mort ou qu’il a été coupé court
par un mauvais réflexe ou une mauvaise réaction de notre part

dans le premier cas, il s’éteint peu à peu,
il y a un enchaînement « naturel » avec la suite de l’action,
alors que dans le second cas, il y a une brusquerie de l’arrêt,
l’orgasme est coupé net dans son élan

on sent assez bien cette différence, je trouve