#26894
AndranerosAndraneros
Modérateur

J’ai l’impression @jieffe que « la boucle est bouclée ». Tu es de nouveau sur la voie principale que tu avais brièvement parcourue lors de ton premier départ vers le super O’. J’ai bien l’impression que désormais tu ne la quitteras plus. Je rapproche ce que tu disais dans un de tes premiers messages sur le forum il y a un peu plus de trois ans de ce que tu disais le 30 mars et le 1er avril :

mon bassin se soulève et fait des mouvements… j’avais très peu conscience à ce moment là que je faisais également des contractions… mon corps prend le relais avec des contractions plus fortes.
j’ai eu quelques contractions… j’ai commencé à ressentir du plaisir…
(les contractions) se font sans aucune intervention de ma part. Alors mon bassin se soulève et fait des mouvements de haut en bas, ou d’avant en arrière selon comment on voit les choses. 


@jieffe
ces extraits me paraissent caractériser de la meilleure manière l’état dans lequel tu as vécu cette expérience orgasmique. Ils montrent que la jouissance t’a envahi sans que tu n’essayes de forcer sa montée. Tu as lâché prise comme lors de la session dont tu nous parlais dans ton message d’il y a trois ans.

Nous sommes conditionnés par un arrêt libératoire, lié à l’éjaculation. Ici, rien n’annonce l’arrêt de l’orgasme. Il disparaît tout simplement, 

C’est exactement ça. C’est une question qui revient régulièrement. @hector abordait ce sujet déjà le 17 janvier 2015, suivi par d’autres (taper « libérat » dans le champs de recherche de la page « Sujets »). La fin de l’orgasme peut survenir
• parce que tu te contractes sous l’effet de l’intensité de ton plaisir et tu bloques ainsi la circulation de l’énergie qui te fait vibrer jusqu’au moment où tu te détends à nouveau,
• parce que tu atteins un niveau de saturation qui amène, par activation d’un coupe-circuit, l’extinction des signaux portés au cerveau par les nerfs, jusqu’à la reprise quelques minutes plus tard,
• parce que tu atteins un niveau d’épuisement musculaire localisé ou généralisé qui impose une période de récupération,

A mon avis cette question perdra son importance quand tu deviendras capable d’enchaîner plusieurs orgasmes, comme tu commences d’ailleurs à le faire. Elle en perdra encore plus quand tu constateras qu’en « sortant » d’un orgasme tu ne retombes pas au niveau zéro de tes sensations mais que tu continues à ressentir un réel plaisir en attendant la vague orgasmique suivante. Elle ne se posera plus du tout quand tu vivras des moments de plateau orgasmique comme l’explique Adam dans le chapitre « L’énergie sexuelle » du Traité d’Aneros.

C’est bien ce que tu décris hier :

Ce premier orgasme s’est estompé mais n’a pas complètement disparu. Après une brève accalmie, le plaisir est reparti…
Puis période de repos, je reprends mes esprits…
Alors reviens un deuxième orgasme, très puissant et rapide…
Après ces deux orgasmes j’étais vraiment épuisé… C’est un peu comme si j’étais repus, je ne peux plus bouger, je suis bien et je flotte entre sommeil et éveil….

Merci à @bzo qui a su trouver et t’apporter les clés de ta libération orgasmique.
Bravo à toi qui a su combiner tous ces apports avec ta personnalité. Bon cheminement @jieffe.