#26907
bzobzo
Participant

Non, je n’ai pas été choqué… J’ai parfois des envolées lyriques mais c’est de votre faute car c’est un tel plaisir d’avoir l’impression de pouvoir à la fois partager sur le sujet qui me titille depuis des années tout en partageant avec des personnes qui savent parler et écrire que j’ai eu du mal à contenir mon enthousiasme 😉

vraiment je regrette ma remarque plus haut,
il ne faut absolument pas que tu te refrènes, cela n’était vraiment pas mon intention,
exprimes-toi totalement librement avec tes idées et tes envies,
si tu as senti certaines choses dans mes textes,
qui t’ont fait écrire:

j’aime comme vous pouvez parler de vos recherches, explorations et découvertes prostatiques dans un langage et un échange aussi soigné, philosopho-esotérico-psychique

tu ne t’es absolument pas trompé,
j’essaie de faire passer dans mon journal l’extraordinaire ampleur qu’ont pris mes séances,
ce que je ressens, le mystère qui habite le plaisir prostatique,
les moments magiques que sont de pouvoir faire monter le féminin qu’il y a en nous
et de lui laisser prendre entièrement les commandes de notre corps,
ressentir, jouir, bouger à travers ce féminin,
changer totalement d’identité sexuelle durant la séance

faire passer aussi dans mes textes des moments durant certains orgasmes
qui semblent hors du temps, hors de l’espace,
où tout semble fusionner, notre corps, le monde extérieur, il semble ne plus y avoir aucunes limites

simplement je ne veux pas personnellement associer à tout ce que je viens de décrire
des mots comme « divin », y mêler des spiritualités ou de l’ésotérisme, taoïsme ou autre,
je préfère rester tel quel avec ce que j’ai vécu, ce que j’ai ressenti,
ne pas les enfermer dans des concepts, des tiroirs

mais cela ne doit absolument pas t’empêcher d’exprimer tes idées sur le plaisir prostatique,
on va échanger, on va partager,
on va s’enrichir