#26950
AndranerosAndraneros
Modérateur

Ta réaction est naturelle @kirah :

j’aurais un peu de gêne que les participants puissent me voir… c’est quand même une expérience très personnelle, et très intime…

mais elle me paraît la conséquence d’un état d’esprit qui n’a pas lieu d’être dans les conditions d’organisation de ces ateliers.

Questions :
• Te sens-tu gêné de prendre une douche dans les vestiaires d’une enceinte sportive (club de tennis, squash, salle de remise en forme, fitness ?
• Te sens-tu gêné de te faire masser chez un kinésithérapeute, dans un institut de soins ?
• Te sens-tu gêné d’aller aux toilettes verticales, côté hommes au vu de tous les autres utilisateurs ?
Ce que tu fais et acceptes dans chacune des situations données en exemple, tu le fais parce que les lieux sont organisés pour ces activités, les autres personnes sont présentes dans le même but, le personnel est formé pour ces circonstances.

Ces conditions de base sont réunies avec encore plus de soin pour les ateliers de découverte du plaisir prostatique. Les personnes qui sont réunies sont toutes présentes avec le même objectif que toi.
Elles sont toutes dans la même attente de découvrir comment accéder au plaisir prostatique dans les meilleures conditions.
Elles ressentent toutes chacune à sa manière la même difficulté pour découvrir cette nouvelle forme de plaisir.
Elles ont toutes chacune à sa manière la même pudeur et le même respect pour autrui que toi. Elles ont vraisemblablement toutes la même crainte de perdre leur contrôle devant d’autres. Elles se sont sans doute toutes plus ou moins forcées à s’inscrire à l’atelier.

En un mot ces personnes forment sur ces points un groupe plutôt homogène dont les animateurs, Adam et Nathalie Giraud, vont mettre en valeur la dynamique qui les conduira à s’encourager mutuellement non à se juger. En outre chaque candidat n’est accepté qu’après un entretien avec Nathalie Giraud. Donc plutôt que

Mais pourquoi pas….

Ce devrait être « Mais oui… bien sûr. Quand est le prochain atelier ? ».

Nous attendons avec impatience ton retour d’expérience. Bon cheminement @kirah.