#26999
JieffeJieffe
Participant

Bonjour à tous,

Et bien voilà, séance choux blanc hier soir. Ça n’a pas voulu démarrer. Quelques sensations de plaisir, mais qui ont avortées. Bon, faut dire que j’étais particulièrement fatigué hier soir, mais j’avais envie.
Trop confiant peut-être aussi, il nous faut rester humble.
C’est la première séance ratée depuis que j’ai découvert l’orgasme prostatique. Il me faut avouer que si je sais que cela peut arriver, et même que je m’y attendais un peu, à un moment ou à un autre, je ne peux me cacher que le doute s’installe.
Je vais essayer de rester confiant tout de même, mais c’est le genre de sensation que l’on ne maîtrise pas.

CH313,

la partie réellement insérée de l’Hélix mesure six centimètres alors que mon doigt fait huit centimètres et c’est au bout de mon doigt que je sens ma prostate.

Je me méfierais de ce genre de comparaison. Je doute que tu insères ton doigt en entier, et il n’est pas idiot de penser qu’un centimètre à un centimètre et demi ne rentrent pas.
Mais ça ne veut pas dire que plus long ne te serait pas bénéfique.

Ils ne s’insèrent pas ‘à fond’ et ont tendance à ressortir

Si tu cherches un masseur qui rentre à fond, le Junior est fait pour toi. Il disparait littéralement entre mes fesses…

Ensuite, à l’étude de mon parcours et à l’observation de mes sensations, je m’aperçoit que ma féminité appelle à la tendresse, la douceur des effleurements qu’ils soient externes ou internes.
… je n’ai encore jamais senti l’envie de me faire défoncer bestialement

Je suis d’accord avec bzo sur ce point. Je suis passé à plus gros, même à mes limites pour le moment (au moment de l’insertion seulement), cela n’empêche pas la douceur ni la subtilité.

Si je devais ouvrir une discussion, ce serait plutôt ‘du déséquilibre du couple’ ou ‘comment faites-vous avec votre partenaire réfractaire’.

Il y a une discussion à ce sujet sur le forum.
Je suis également dans la même situation, approximativement. L’avantage aujourd’hui c’est que nous faisons chambre à part.

Je ne savais pas comment m’insérer sur ce forum.

Je t’engage vraiment à créer ta propre discussion. Cela te permettra de retrouver facilement ton historique de parcours, et les conseils des uns et des autres. De centraliser tes messages et les nôtres concernant ton parcours.
C’est important. Je n’en voyais pas vraiment l’utilité au début, aujourd’hui cela me semble indispensable.

J’ai le choix : je contrôle ou je me laisse déborder ?

Tu connais la réponse….
Tout ce que tu décris, je pense que nous le vivons tous. IL nous faut être disponible pour accéder au plaisir.

Mais je ne sens qu’un picotement, pas ‘Ma Glande’.

Au risque de me répéter, j’aurais tendance à dire que ça n’a aucune importance. Sentir une glande ou pas n’est pas une fin en soi. Il ne faut pas perdre de vue ce qui nous anime tous: la recherche du plaisir.

tu devrais approcher la recherche d’un nouvel joujou à essayer sans idées préconçues,

Je suis loin d’avoir l’expérience de bzo, mais je suis assez d’accord avec ça.

En ce qui me concerne, je serais plus dans la douceur, les contractions légères et subtiles, mais quand ça démarre, je ne gère plus rien et ça devient plus bestial. Je laisse faire, je ne contrôle rien, et c’est comme ça que c’est bon. Enfin pour moi…