#27028
JieffeJieffe
Participant

Bonjour Buzzy,

Je ne suis pas le mieux indiqué pour te conseiller, étant moi même débutant, mais je vais tout de même te livrer les réflexions que m’inspirent tes témoignages.

Cependant, j’ai l’impression de stagner et de ne pas réussir à augmenter le plaisir. … Pour faire simple le plaisir monte, monte et redescend d’un coup sans pouvoir atteindre une sensation de plaisir intense.

C’est tout à fait normal. Le plaisir prostatique n’est pas une chose aisée à atteindre, et dépend de plus de chacun. Tu dis avoir commencé il y a quelques mois, mais ça ne veut pas dire grand chose. Si tu n’as fait que 3 séances en trois mois, tu avanceras forcément moins vite que si tu en avais fait 3 en une semaine. De ce que tu nous dis, tu as fait deux séances en deux semaines, c’est relativement peu. Ce n’est bien évidemment pas un reproche, chacun fait ce qu’il peut, mais il ne faut pas juger son avancement en regard des mois passés depuis que l’on a commencé, mais par rapport au nombre de séance.
En dehors de ça, je te confirme que la recherche du plaisir prostatique est longue, et bien souvent décourageante, mais il ne faut pas abandonner, elle arrive à un moment ou à un autre, et ce n’est à mon sens que la pratique qui permet de le découvrir.
Ce n’est qu’en pratiquant que j’ai pu appréhender les conseils que l’on me donnait. J’avais l’impression de faire ce que l’on me conseillait, et je me suis aperçu que ce n’était pas le cas. Ce n’est qu’en l’ayant découvert que j’ai réellement compris ce que l’on me disait.
Pa rapport à ce chapitre, et pour reprendre ce que tu dis:

Mais voilà, le plaisir commence à monter, j’essaie de me relâcher, mais malheureusement celui-ci redescend quand je relâche mes contractions au niveau du périnée

je pense que la relaxation dont on parle à ce stade est surtout une relaxation mentale, un abandon, mais tu ne dois pas forcément relâcher tes contractions.
En fait, ce que j’ai envie de te dire à ce stade, c’est fait comme tu veux, comme bon te semble, pourvu que ce soit une ou des actions réflexes, surtout pas réfléchies. Tu dois laisser ton instinct te guider, mais surtout ne pas réfléchir. Laisse faire.

Tout d’abords, je ne sais pas si mes attentes sont trop grande. Lors de chaque session, j’espère toujours atteindre le big O ou au moins avoir quelque chose d’intense.

Et oui, il y a de grandes chances, mais c’est tout à fait normal, nous sommes tous passés par là, et même encore.
Mais je suis en train de me dire que ce passage obligatoire est peut-être vraiment bénéfique. Lorsque tu en auras assez de trop attendre, peut-être alors pourras tu envisager des sessions ‘pour rien’. Juste pour passer un moment ‘agréable’ puisque tu ressens déjà du plaisir. Comme pour une séance de massage. Tu t’installes, te détends, profites de l’instant présent, prends du temps pour toi. Envisager les séances de cette façon me semble être la meilleure façon de déclencher les orgasmes prostatiques.

Pour ce qui est de ta deuxième question, je ne vois pas en quoi porter des vêtements pourraient être un frein, hormis s’ils empêchent le mouvement de l’Anéros. Ce pourrait être le cas justaucorps, mais pas des doudounes.

Je te souhaite un bon cheminement Buzzy, ne perds pas espoir et ne vois pas le verre à moitié vide. Tu ressens déjà du plaisir, c’est déjà beaucoup. Il ne reste qu’à trouver la clé pour aller plus loin. Tu la trouveras certainement plus facilement si tu ne la cherches pas!