#27053
JieffeJieffe
Participant

Merci bzo pour ce gentil message.

c’est bien sûr une situation très triste,
être comme cela coupé de celle avec qui tu as du passer de si bons moments, de fusion, de partage, d’amour

Ben enfin pas si triste. J’ai fini je pense de souffrir de cette histoire. C’est surtout qu’aujourd’hui je ne vois pas de solution. Comme je l’ai déjà expliqué, la vie n’a pas été tendre avec notre couple. Elle a vécu des expériences sévères ces dernières années, des problèmes de santé assez sérieux qui se sont enchaînées auxquels se sont rajoutés des problèmes de la vie courante. Bref, pas facile. J’en ai pas mal souffert, mais je ne pouvais lui en vouloir en regard de ce qu’elle a traversé. Alors aujourd’hui nous sommes dans une impasse, et je ne sais ce que l’avenir nous réserve. Je pense sincèrement que je suis passé à autre chose, mais je continue autant que faire se peut de l’accompagner. Aujourd’hui une grande partie de ses problèmes ont disparus, je continue de l’accompagner, mais j’ai vraiment de plus en plus de mal à supporter ces sautes d’humeur…

je crois que je préfère encore ma situation, tout seul plutôt que de devoir sentir de la glace
là où avant il y avait des braises ardentes, du feu

Et bien aujourd’hui c’est mon souhait. Je vais peut-être le regretter, je ne vais peut-être pas le supporter, mais j’aspire vraiment à être seul, ce qui devrait arriver sous peu.
Je ne me suis pas engagé dans la pratique anérosienne pour ça, mais il me faut reconnaître qu’aujourd’hui elle représente une bouée de sauvetage. Je ne suis en réalité pas désespéré du tout, comme je l’ai dit, je ne sens plus la glace aujourd’hui mais oui, je l’ai sentie, et même bien. Mais cette pratique représente pour moi aujourd’hui presque un mode de vie. Je vais d’ailleurs très certainement créer une discussion à ce sujet.
Alors non, je ne suis pas triste, mais je n’ai jamais vécu seul, alors c’est un peu l’inconnu pour moi. Une petite appréhension tout au plus, mais je reste confiant.
Et si c’était à refaire, je le referai. Je pense qu’il ne faut pas hésiter à se lancer dans une histoire d’amour telle que j’ai connu avec elle, d’une telle intensité, d’une telle force, même si elle doit se terminer. Il faut prendre tout ce qui se présente à nous lorsque c’est positif.
Si une nouvelle occasion se présente, ce que je ne recherche pas du tout, je pense que je replongerai, mais j’y intégrerai certainement dès le début Lulu et Junior 🙂

cependant pour ce qui est du plaisir,
avec la prostate tu vas y trouver ton compte, je peux te l’assurer,

Je suis déjà très satisfait de ce que je connais, et je suis persuadé que ce n’est pas fini, que je ne suis pas au bout du chemin.

j’espère de tout coeur que tu vas y arriver le plus vite possible,
ce bonheur, tu le mérites

Merci bzo, ça me fait chaud au coeur.

@ch313

Et si je devais faire une moyenne des années précédentes, les doigts d’une main suffiraient.

idem…

Avant mes début de recherche sur le plaisir anal, je me masturbais beaucoup, au moins une fois par jour, mais le plus souvent trois fois et plus

Pas autant, mais tu as raison, nos histoires se ressemblent sur ce point.

Par contre, dans mes ‘séances’ je me surprend à me caresser le sexe. Surtout quand je suis ‘Elle’ , je le veux ‘Lui’ , que je veux qu’il me pénètre je l’attire.

Je n’en suis pas là, mais j’espère bien le vivre un de ces jours.

Sauf Parfois je ‘finis’ par une éjaculation, quand je veux terminer une séance rapidement.

Même pas en ce qui me concerne. Je me suis masturbé gentiment ce WE, un peu ‘pour voir’, et j’ai trouvé assez décevant.

Les contacts physiques me manquent. Tous, qu’ils soient digitaux, buccaux, peau à peau.

J’ai le projet d’aller faire un tour en sauna libertin lorsque je serai définitivement seul, voir un peu ce qu’il s’y passe, et peut-être essayer de retrouver un peu de contact. Je pense que ça me suffira grandement. Je ne sais pas encore, je verrai. Mais pour le moment, ce manque ne représente pas un vide abyssal, la pratique du massage prostatique y est certainement pour beaucoup.

Je ne sais pas comment ‘établir le contact’.

Pfff… Difficile. Vous avez pensé à une thérapie de couple? Je ne vois guère d’autre solution.
En ce qui me concerne, je ne vois pas non plus de solution, ou plutôt si, une, satisfaire ces désirs que je juge beaucoup trop exigeants. Donc il faut être honnête, je ne cherche même pas à arranger les choses.