#27096
JieffeJieffe
Participant

si elle est jalouse encore , cela semblerait dire qu’elle éprouve encore de l’attachement pour toi

Oui, mais ça peut aussi être par fierté. Je ne sais pas vraiment. L’avenir nous le dira.

difficile épreuve,

Honnêtement, ça va. J’ai souffert, mais hors mis l’apesanteur de l’ambiance quelque fois, ça va bien aujourd’hui. Et je pense vraiment que ma quête n’y est pas étrangère.

bravo, tu es sur le bon chemin, là

Je pense, j’espère en tout cas.
Je viens de faire une petite rétrospective, 7 séances en 12 jours depuis que j’ai eu mon premier orgasme, dont une ratée.
Oserais je dire que je suis définitivement lancé?
Je suis un brin superstitieux la dessus, je vais m’accorder encore un peu de temps avant de prononcer définitivement mon rewiring. Si je le fais maintenant et que je connais une période de disette, je vais m’en vouloir 🙂
Je suis bien sûr conscient qu’il me reste du chemin, vers les super ‘O entre aurtes, mais ça ce n’est pas grave.

surtout si la sensation de se faire l’amour est de plus en plus présente

Oui, elle est plus présente. Elle n’est pas présente en permanence, mais je le ressens clairement par moment, et cette sensation de se faire baiser, de se baiser, je commence à l’entrevoir aussi assez clairement.

la suite, c’est d’apprendre à te lâcher de plus en plus

Je vais travailler la dessus.

si tu te laisses bien aller à tes pulsions, à ton instinct

Ça oui, je laisse faire, mais mes séances ne sont pas plus dynamiques. Je ne change pratiquement pas de position, en revanche, il peut m’arriver de soulever et de bouger mon bassin comme un sauvage. Mais je reste quasiment tout le temps sur le dos. J’essaierai d’autre position, mais avant je veux profiter un peu. Chaque fois que je l’ai eu fait, hors mis une fois en ‘demi’ chien de fusil, ça n’a pas donné grand chose. Ça a même interrompu la montée du plaisir quelques fois.
Je pense que dans ce domaine, je serais plus un pratiquant de type Andraneros. Bien sûr je bouge mon bassin, je le soulève, je me cambre… je ne suis pas immobile comme un piquet, mais toujours sur le dos. Ça me satisfait pleinement pour le moment, mais j’essaierai.

des caresses, des changements de position, le masseur qui se meut en va et vient réguliers,
tu sens que tu accomplis les gestes, les mouvements d’un acte amoureux,
pas seulement quelque chose de mécanique, de masturbatoire

Oui à tout, sauf aux changements de position. Les caresses oui, mais ce sont des caresses appuyées, je laisse mes mains faire ce qu’elles veulent. Le masseur oui aussi, en va et vient, c’est en grande partie ce qui donne la sensation de se faire baiser, ou de se baiser. Et puis en appuis prolongés sur la prostate. En revanche, sur ce dernier point, je ne gère absolument pas ni la durée des contractions, ni leur intensité, mon corps (ou mon esprit) se débrouille très bien sans moi.
Oui, c’est tout à fait ça, un acte amoureux, et rien de mécanique.

reste bien ouvert, audacieux quand tu ressentiras de nouvelles sensations
qui cherchent à t’entraîner dans l’inconnu

J’ai pris la décision de ne réfléchir à rien, de laisser complètement faire, et de me faire confiance. Alors je pense que lorsque quoi que ce soit se présentera, je plongerai sans hésiter, corps et âme.

ne sens-tu pas des envies de bouger rythmiquement le bassin?

Ça oui, ça m’est arrivé, deux fois. C’est excellent.
Pour le reste, je n’en suis pas encore là, hors mis pour les seins. J’ai bien ressenti hier en particulier cette envie de m’ouvrir au masseur, mais je pense que j’ai encore du chemin à faire pour tout ça. Je commence à ressentir certaines choses, je me dis que je suis sur la bonne voie, mais que j’ai encore du chemin à faire.
C’est encourageant et très motivant.

de te laisser envahir par tes sens,
de te laisser aller, emporter vers le plaisir, plus opposer aucune résistance?

Oui, oui, oui, et re oui. Un grand désir.
En fait, c’est déjà ce que je fais, il y a peut-être encore quelques barrières à faire tomber. Mais il est clair que lorsque le plaisir se présente, je fais tout pour m’y abandonner totalement. C’est d’ailleurs mon but.

Je suis très très enthousiaste aujourd’hui, et très très excité.