#27111
AndranerosAndraneros
Modérateur

Bon retour parmi nous @oilofozil après deux ans de silence mais surtout deux ans de fidélité dont nous vous remercions.
J’avais créé un sujet de discussion il y a quatre ans Vivre après la découverte du Super O’. Votre témoignage apportait votre réponse.

Sans ustensile, souvent au petit matin, ça repart avec l’impression d’avoir encore cette présence de l’objet, super, aussi…

Je vis à ma manière la même expérience sans pour autant me sentir prisonnier d’une addiction.

Interrogation: l’addiction est présente, jusqu’où cela va-il conduire ? Y en a peut-être qui sont morts de plaisir…
Dernière précision, sans faire l’apologie de la fumette, celle-ci objectivement me garantit les orgasmes à 100%…
Sans additif, c’est 10% et encore …

Votre sentiment d’addiction peut venir de l’association des « épices » à la jouissance prostatique. Je suis tenté de penser que vous pouvez inconsciemment reporter les effets souvent attribués aux premières sur la seconde.

D’autre part l’addition d’une grande disponibilité à la bienveillance, sinon la complicité, de votre femme vous offre une grande liberté de pratique. C’est donc à mes yeux assez normal que vous profitiez de votre aptitude à jouir aussi fréquemment. Vous êtes toujours capable de vous « libérer » quand c’est nécessaire

Heureusement pour ne pas tomber dans l’addiction totale, arrivent quelques contraintes qui m’obligent à l’abstinence quelques jours. Alors la pression se fait moindre dans le bas du ventre, donc on succombe moins aux tentations.

La fréquence de vos sessions peut donc être la conséquence d’un choix de vie. Chaque fois que vous baignez deux ou trois heures dans les orgasmes, votre organisme se charge en énergie vitale. Vous en bénéficiez le reste du temps, je suppose que vos proches en bénéficient aussi.

Je viens d’exploser dans une séance anerosless, je ne croyais pas que cela pouvait exister de manière aussi dense.

En lisant le forum vous pouvez constater que vous n’êtes pas le seul à vivre cette expérience étonnante quand on commence à en sentir les effets et bouleversante pour ceux qui en maîtrisent l’accès.

J’espère ne pas attendre quatre ans pour lire votre prochain message, surtout s’il est aussi enthousiaste que celui-ci et les deux premiers. Bon cheminement @oilofozil.