#27148
bzobzo
Participant

Toi même dans ton entreprise vous avez une salle de sport.

c’est assez modeste en fait,
deux vestiaires avec douches, évier, banc, chauffage
puis une petite salle où il y a des tapis de gym et un espalier,
mais pour moi, c’est suffisant
et surtout il n’y a pratiquement jamais personne à l’heure où j’y vais,
donc je peux m’envoyer en l’air en toute tranquillité et sans restriction

ma technique aneroless évolue, s’améliore journalièrement
l’absence de masseur à créer un vide à combler,
les contractions, bien sûr, avant tout, c’est toute une technique à acquérir
pour qu’elles deviennent efficaces à chaque instant

mais aussi, l’absence d’interférences au niveau des sensations due à l’absence du masseur,
crée un vide presque encore plus grand,
là ma technique doit s’adapter, devenir plus pointue, plus sophistiquée,
l’aneroless est plus exigeant, plus de concentration, le mental est plus fortement sollicité,
on peut être un peu paresseux et approximatif avec le masseur,
en aneroless pas,
enfin chez moi en tout cas, pour l’instant, ce n’est pas le cas

les gestes aussi, doivent acquérir un plus haut niveau de fluidité, de précision, d’engagement,
tant de nouveaux mouvements, tant de nouvelles postures, plus de limite,
grâce à l’absence de masseur et de ses restrictions de déplacement

hier j’étais par terre, à faire l’amour comme une bête,
les jambes se levaient, le corps bougeait librement, plus aucune restriction,
l’imagination sexuelle déployant en toute liberté ses fantasmes

le super O n’était plus très loin par moments,
je l’ai senti, des signes que j’ai reconnus,
certains tremblements, certains convulsions musculaires,
une sensation de vague immense qui se lève dans le lointain

je sens aussi que dans un avenir pas très lointain,
je pourrai commencer à prolonger mes séances,
de la consistance, un rythme, une dynamique, propres à l’aneroless
sont en train de prendre forme

le rewiring aussi, de plus en plus avancé