#27150
AndranerosAndraneros
Modérateur

Mon expérience me conduit à penser, @bzo, que l’« effet gaz » est plus lié à l’activité musculaire interne et à la multiplication inhabituelle des stimulations nerveuses de tout le bas ventre qu’à l’utilisation du beurre de karité.

Depuis quelques jours je teste une variante de ma méthode en ajoutant 10 % de cire d’abeille au beurre de karité pour les suppositoires et la lubrification des masseurs. J’obtiens un mélange plus épais qui coule encore moins. Je reviendrai plus tard pour dire ce que j’en pense.

Je partage ton avis, @jieffe, sur l’inconfort à remettre du lubrifiant pendant la session, particulièrement en phase d’apprentissage pendant laquelle ces ruptures de rythme et de concentration peuvent avoir des effets négatifs. Cet inconvénient disparaît bien évidemment quand on gagne en maîtrise pour relancer les montées orgasmiques. Je pense que bientôt ce sujet ne sera plus un problème pour toi.

Bon cheminement à vous deux.