#27217
bzobzo
Participant

bon dieu, qu’est-ce que cela va être dans quelques mois mes séances en aneroless,
quand je vois déjà le plaisir incroyable que j’en tire maintenant
alors que je dois réapprendre toute ma gestuelle amoureuse,
revoir toute ma technique pour me faire l’amour

tout était ajusté, réglé par rapport au masseur,
tout doit être recalibré par rapport aux contractions,
c’est pour reprendre une image que j’ai utilisée précédemment
comme si le musicien principal d’un orchestre, à savoir le masseur,
avait été remplacé par un autre, à savoir les contractions,
il faut revoir tous les automatismes,
les différents membres de l’orchestre, les caresses, les mouvements du bassin, les seins, les reins
enfin tout ce qui peut intervenir dans la génération du plaisir,
doivent s’habituer à ce nouveau leader que sont les contractions,
apprendre à jouer avec lui et lui avec eux

en plus ce nouvel musicien, il est le leader
mais en fait il est encore en train de faire ses gammes,
sa technique est loin d’être parfaite,
pour tout dire il a débuté il y a pas longtemps,
le voilà déjà leader du big orgasm band
alors qu’il commence à peine à maîtriser son instrument!

mais ça va venir, no hurry,
le plaisir est déjà là, intense, unique, superbe,
le reste, les orgasmes à en perdre la tête, suivront en temps voulu

c’est un peu frustrant malgré tout,
mes tripes, ils voudraient le gros shoot tout le temps,
celle qui m’explose de fond en comble,
celle qui fait pleurer tellement la jouissance est forte,
celle qui fait délirer, le corps pris de soubresauts et de convulsions