#27218
bzobzo
Participant

tu nous manques ces derniers temps,
tu devrais écrire des messages plus souvent par ici, tu te fais rare

et puis que fais-tu hors du forum « aneros et plaisir prostatique », tu t’es égaré?
tu appartiens par là, c’est ton gang, tes complices en crimes prostatiques,
ceux qui sont spécialisés dans le même genre de mauvais coups que toi

pas facile à vivre, comme je l’ai déjà écrit,
je préfère encore être seul, sexuellement la frustration doit être terrible,
d’être à côté de quelqu’un qui vous repousse plus ou moins,
qui vous ignore désormais jusqu’à un certain point

même si tu as tout le plaisir féminin en toi, à portée instantanément, prêt à se déployer,
et que les jouissances que tu éprouves ainsi, sont infiniment plus puissantes
que ce que tu pourras vivre en tant que mâle avec sa queue agissant

mais il y a l’altérité, un autre corps, le corps d’un(e) autre,
une toute autre aventure, l’aventure d’un(e) autre,
des mouvements, des cuisses, des muscles, des muqueuses, des odeurs qui nous appartiennent pas,
d’autres bras, un autre bassin, une autre peau, un autre sexe,
pas à l’intérieur de nous celui-là, palpable, lèchable, celui-là,
mais pas ressenti par nous, pas ressenti depuis l’intérieur par nous,
la jouissance de l’autre, pas la notre, la jouissance de l’autre près de nous,
la jouissance de l’autre tout près de nous en écho à la jouissance que nous portons en nous aussi,
notre jouissance mais vécu par quelqu’un d’autre

j’ai presque oublié à quoi cela ressemble tout cela,
tellement longtemps que je n’ai plus couché avec quelqu’un,
quelques années,
j’essaie de me rappeler
mais la seule femme qui me vient à l’esprit désormais pour l’instant,
c’est celle qui est là dans l’ombre pour moi,
prête à bondir à mon signal, venir me submerger, s’unir à moi,
partager son plaisir, s’élancer vers le ciel avec moi