#27425
JieffeJieffe
Participant

Bonjour Vanyfraiz,

J’aurais bien d’autres questions, mais tu as déjà répondu grandement aux précédentes et je t’en remercie.
En fait, je pense que c’est difficile à traduire et je n’aurais de réponse meilleure que si je l’expérimentais, mais ça va être compliqué 🙂
Je reprends ce que tu écris à propos du clitoris. Je vois bien comment il est formé, j’ai déjà entendu que le point G y serait rattaché, mais il semblerait que ce soit une théorie qui ne fasse que très peu école.
Bref, là n’est pas la question, ce qui m’interpelle, c’est que tu dis que l’on sait aujourd’hui qu’il soit seul responsable du plaisir chez la femme. Et le point G alors?
Cette petite surface semble tout de même bien responsable du déclenchement d’orgasmes non?
Tu le dis toi même, il faut l’éveiller.
Ou alors, il serait responsable des éjaculations féminines, sans obligatoirement de plaisir, et que seul la stimulation du clitoris procure du plaisir. Ce que l’on associe au plaisir vaginal, c’est à dire interne, ne serait en fait aucunement en lien avec ce fameux point G mais la conséquence de la stimulation de la partie interne du clitoris?
Ça se tient. C’est nouveau pour moi, mais ça se tient. Je le note précieusement dans un coin de ma tête et te remercie grandement pour cette information.

Je ne recherche pas spécialement l’orgasme, ce qui compte le plus pour moi, c’est le plaisir,

Ça c’est quelque chose difficile à appréhender pour nous. Je m’attachais à ce que mes compagnes aient un (des) orgasme, et quand on en discutait, je me faisais engueuler parce que c’était une obsession pour moi, alors que pour elles ce n’était pas une priorité. Nous faisons trop nous autres la relation avec l’éjaculation, nous pensons trop que vous fonctionnez comme nous. Ça ne semble pas être le cas.
Donc si je comprends bien, ce que tu préfères dans l’acte sexuel, c’est le plaisir de l’union des deux corps, le contact physique associé à un état d’esprit partagé avec ton partenaire, qu’il y ait orgasme ou non? Pourrait on dire que l’orgasme est un état plus intense de ce plaisir, qu’il part du ventre et remonte jusqu’à la tête, alors que le plaisir dont tu parles est plus localisé, à un moment dans ton vagin, quelques instants plus tard sur ton clitoris, l’instant d’après sur tes hanches, tes jambes, tes fesses…etc?
En fait, cela rejoint ce que j’ai souvent pensé; dans l’acte sexuel, le corps entier de la femme est un organe sexuel
C’est très intéressant ce que tu dis dans ton dernier chapitre, mais je ne saurais y répondre, et oui, j’aimerais vraiment qu’il y ait d’autres témoignages. Tu n’aurais pas quelques copines qui pourraient nous apporter le leur?

Quoi qu’il en soit, je te remercie vivement pour ta participation. Même si comme tu le dis c’est indescriptible, tu t’en sors bien et tu me fais avancer dans ma compréhension. Merci mille fois.

Une dernière chose (je sais j’abuse 🙂 ), tu dis dans ta présentation être intéressée par le palsir prostatique bien qu’étant une femme. Peut on savoir pour quelles raisons? Pour ton homme je suppose?
Bien évidemment, si cette dernière question est indiscrète, tu n’es pas obligée d’y répondre, je n’en prendrais pas ombrage.

Enfin une dernière question qui me vient à l’esprit, et qui est en relation avec l’un des sujets que j’ai créé, dirais tu que depuis que tu as (re)découvert ta sexualité, ta vie a changé? Ta relation aux autres, te sens tu mieux dans ta vie, dans ton travail, et sens tu plus calme, plus sereine, plus ouverte avec les autres?

Si tu as quelques minutes pour répondre à mes dernières questions, j’en serais ravi. Après, j’arrête de t’embêter, promis 🙂