#27451
bzobzo
Participant

j’avais les yeux ouverts, un rythme lent au creux des reins,
un rythme dansant au creux des reins,
on ne sent vraiment plus de séparation,
on se sent comme fondu au monde là-dehors

le rythme m’envahit totalement, le rythme de la chair en fête,
un rythme de va et vient langoureux,
un rythme de va et vient langoureux dans ma chair en fête,
quelqu’un danse par là, quelqu’un prend du plaisir à danser par là, à faire danser la chair,
à faire danser la chair en fête
danse pour moi, danse en moi, oh oui danse en moi

danse pour moi, ce rythme me va,
lenteur envahissante, houle épaisse de frissons
va et vient solaire, ne t’arrête pas,
des ailes m’emportent, elles viennent de loin, elles s’en iront loin,
je suis un instant leur passager