#27585
bzobzo
Participant

l’alternance de moments yeux fermés et de moments yeux ouverts durant mes séances
est maintenant constante
et celle-ci m’a imposé peu à peu un nouvel rythme,
un rythme de slow food, un rythme de slow food sexuel, un rythme de slow pénétration,
un rythme de slow caresses, slow mouvements, slow jouissance, slow orgasme, slow séance
tout s’est ralenti donc, plus d’insistance, plus d’appuis insistants, têtus,
on appuie là où cela fait du bien et on insiste, on insiste,
plus de mouvements frénétiques, de cavalcade, en tout cas pour l’instant,
peut-être plus de contrôle et un jour cela reviendra

la raison? Je viens de la comprendre seulement hier
pourquoi ce rythme est train de s’imposer dans tous les départements de mon action seconde par seconde,
rester connecté , rester connecté à ses sensations,
cette lenteur me permet de rester connecté à mes sensations quasiment en continu
malgré les moments de transitions où je ré-ouvre les paupières ou je les referme,
ce qui devrait constituer des moments de flottement où la conscience reprend plus ou moins le contrôle,
est ainsi réduit au minimum
et de ne pas être coupé dans mon élan

une adaptation de ma jeune technique en aneroless, un ré-ajustement complet,
freiner pour mieux exploser, ralentir pour mieux se sentir,
lentement lentement pour mieux sentir les frottements,
lentement lentement pour mieux sentir les doigts glisser sur la peau
lentement lentement pour mieux sentir la chair remonter dans la chair
lentement lentement pour mieux sentir les frissons et les vagues de chaleur dans les entrailles