#27620
EpictureEpicture
Participant

C’est très intéressant ce que vous nous racontez là @BZO et @CH313 Mais je m’intrigue, les parties à 2 ou 3 que décrit @CH313, sont des images qui viennent à son esprit pendant ses ébats de façon automatiques, comme des hallucinations ? Ou des histoires qu’il se raconte consciemment, au gré de son imagination ?  

Dans le premier cas, cela fait penser aux transes hallucinatoires (bien que je ne sache pas vraiment de quoi il s’agit) qui sont décrites dans ces récits qui relatent des pratiques chamaniques. 
Serait-ce comparable ? Sans drogues hallucinatoires bien sûr !! 

D’après tes récits @BZO, j’ai l’impression, bien que tu t’en défende, que tu sois sur le même parcours que @CH313.

Il y a autre chose qui m’intrigue. @BZO tu as décris ce qui apparait pour toi comme favorisant ton accès au plaisir prostatique : yoga et autres techniques de relaxation en lien avec les spiritualités orientales. Mais, alors que tu parles régulièrement de tes séances de gymnastique, de stretching, tu n’en parle pas lorsqu’il s’agit de favoriser l’accès au plaisir prostatique.
Pourtant, j’ai pu recueillir, dans les témoignages du forum de nombreuses situations ( à commencer par la mienne) qui intègre dans leur accès au plaisir un corps souple, musclé, un périnée tonique, une musculature anale endurante et puissante. En plus bien sûr, d’une maitrise respiratoire, et une concentration sur les sensations accrue. Mais il est bien connu que la musculature est entièrement innervée, que le système nerveux irradie dans tous le corps, autant la douleur, que manifestement aussi le plaisir.
Ainsi donc, je pense que la stimulation musculaire, localisée, maitrisée, sans pour autant être un athlète, est la base.

A partir d’elle, peut-on raisonnablement penser que la stimulation du système nerveux (ou de l’énergie), via la mise en mouvement du corps, conduise à une réaction en chaine qui débouche sur des hallucinations ?
C’est une vraie question. Je ne suppose rien, je ne fais qu’explorer…

Bon cheminement à tous