#27637
bzobzo
Participant

D’après tes récits @bzo, j’ai l’impression, bien que tu t’en défende, que tu sois sur le même parcours que @ch313.

très franchement je ne crois pas,
il y a des similitudes, pas mal de similitudes mais aussi des différences fondamentales.


@ch313
semble alimenter par ses fantasmes, par son imagination,
il a cette capacité, cette faculté, assez unique, en tout cas je n’ai encore rien entendu ou lu de pareil,
de pouvoir vivre instantanément ses fantasmes dans son corps sans le moindre stimuli de l’extérieur,
il n’ pas besoin de se caresser, il n’a pas besoin de se mouvoir, tous les déclencheurs sont mentaux
et si mouvements il y a, ce sont les conséquences de son excitation,
si j’ai bien compris, c’est plus ou moins comme cela que cela se passe chez lui.
Le féminin aussi chez lui est directement accessible aussi par le mental
et dans des proportions, il semble, volcaniques, sans aucune restrictions

chez moi c’est différent,
moi aussi j’éveille le féminin et même si c’est très puissant
et jour après jour de plus en plus puissant maintenant en aneroless,
cela reste encore bien en-dessous des descriptions de @ch313
mais je ne me plains absolument pas, ce serait indécent car ce que je vis ,
est déjà très extraordinaire et s’accroît nuit après nuit pour l’instant

donc moi mes déclencheurs sont physiques avant tout,
je veux dire que si je ne commence pas à bouger, à me caresser et à appliquer les contractions,
ben, il n’y a rien qui se passe,
même si je me lâche complètement en même temps, que je fais sauter tous mes verrous,
que je me laisse aller à mon désir, à mon plaisir,
une sorte d’élan que j’ai appris à développer, à favoriser
et qui augmente en puissance aussi de façon régulière en aneroless,
à tel point que l’autre jour comme je l’écris plus haut,
j’ai réussi à jouir rien qu’en sentant mes tétons durs sous mes doigts

non les conséquences de nos actions par contre durant la séance, sont assez similaires,
avec le plaisir féminin et les sensations féminines tellement présents,
même si chez @ch313, cela semble encore bien plus puissant et spectaculaire que chez moi

avec le yoga et autres techniques de relaxation en lien avec les spiritualités orientales.

j’ai décris très précisément plus haut, quels étaient, je considérais, les apports du yoga à ma pratique,
ils n’ont pour moi rien mais alors rien à voir avec les spiritualités orientales,
ouverture des hanches, écoute du corps et mula bandha .

Je respecte les spiritualités orientales, je suis ouvert d’esprit, curieux et tolérant
mais c’est tout, pas question de commencer à les assimiler à ma pratique prostatique
ou même à mon yoga ou ce qu’il en reste
car avec mes problèmes de genou et de dos, j’ai été obligé de mes restreindre
et quasiment de tout supprimer peu à peu

En plus bien sûr, d’une maitrise respiratoire

je pratique toujours des techniques spéciales de respiration yogique, pranayama
mais il ne me viendrait pas à l’idée d’essayer de les assimiler à ma pratique prostatique,
cela n’a rien à voir pour moi,
ce sont des domaines radicalement différents

encore une fois je me fais l’amour
et la chose à laquelle il y a le plus moyen d’assimiler ce que je fais,
c’est au sexe à deux,
ma séance c’est du sexe à deux mais tout seul, en tout cas en apparence
mais les deux sont en moi, je les sens, même si comme je l’ai déjà écris,
je sens surtout le féminin en moi à l’oeuvre pour l’instant

il y a des mouvements de pénétration divers et variés , avec les contractions,
la sensation est d’un réalisme inouï,
je te souhaite un jour d’en arriver là
et tu te rendras compte que je n’ai pas exagéré,
on sent un corps de femme sous nos doigts, caressé, bougeant, vibrant,
changeant de postures, de plus en plus en chaleur, de plus en plus excité
puis arrivant à la jouissance, etc
changement d’identité sexuel durant la séance,
en tout cas vécu par moi comme cela,
je sais que ce genre d’affirmations énervent certains par ici
mais je m’en fous, c’est ainsi que je le vis,
c’est ainsi que j’obtiens des résultats extraordinaires
et c’est ainsi que je décris dans mes messages ce que j’ai vécu durant mes séances,
j’ai envie de décrire tout cela avec tout le lyrisme dont je suis capable

A partir d’elle, peut-on raisonnablement penser que la stimulation du système nerveux (ou de l’énergie), via la mise en mouvement du corps, conduise à une réaction en chaine qui débouche sur des hallucinations ?
C’est une vraie question. Je ne suppose rien, je ne fais qu’explorer…

je ne peux parler que pour moi-même
et pour moi, c’est définitivement , non

enfin , il faut voir ce que tu appelles hallucinations ,
je ressens un corps de femme, j’ai l’impression de bouger,
de ressentir et de jouir avec ce corps de femme essentiellement durant la séance,
même si j’ai déjà écrit que je sentais certaines parts de moi-même, rester mâle,
si cela c’est halluciner,
alors oui j’hallucine