#27653
EpictureEpicture
Participant

Non je ne crois pas non plus que nous soyons, dans cette discussion, très loin du plaisir prostatique.
Nous ne sommes plus en effet dans le comment y arriver, mais dans ce qu’il induit comme conséquences, une fois activé. Personnellement je suis assez loin de tout état extatique, mais je comprends assez bien le témoignage, pour le ressentir à un niveau plus fugace, de la vibration tremblante. Je perçois aussi, également de façon fugace, ces étranges sensations de ne plus être moi-même. En fait je ne sais plus si je ne suis plus moi-même, ou si je me retrouve moi-même, dans ce que je suis réellement. Ce nouveau moi-même que je rencontre à quelque chose de profondément féminin. C’est incroyable, c’est vraiment la rencontre d’un autre, en images, mais c’est moi. Mais c’est très fugace.

Excusez-moi de poser toutes ces questions qui peuvent vous paraître saugrenues, ou inadaptées, mais vous n’imaginez pas à quel point vos réponses m’aide à circonscrire ce que c’est, finalement, le plus simplement possible, le massage prostatique. Cela m’aide à faire le tri, entre mes idées ou sensations à dominantes bloquantes qui viennent perturber le déroulé du plaisir, et celles à dominante excitante, qui alimentent l’accélération du processus.

Les réponse de @BZO, autant que celle de de @CH313 sont d’une telle précision, qu’elles m’aide à renforcer la confiance en mon propre cheminement.

Pour ce qui est des transes chamaniques, je n’ai pas suffisamment de connaissances pour pouvoir m’étaler sur le sujet, mais la distinction que tu fais @CH313 entre une pratique sociale (chamanique), et une pratique solitaire (prostatique) est très intéressante. J’aimerai juste signaler que si ce forum existe, c’est aussi pour socialiser cette pratique solitaire, bien que nous restions anonymes. Mais là il faudrait lancer un sujet de discussion. Je note bien aussi que l’autohypnose est plus appropriée pour faire un parallèle avec ton vécu.

Je reviens sur la question de la mobilisation musculaire : si l’on écarte définitivement toute dimension spirituelle, il reste que le yoga (mula Bandha) pour toi @BZO, Le Pilate pour moi, les exercices de Kegel pour certains, ont pour conséquence le renforcement musculaire de toute la zone du bassin (entre autres bien sûr). J’aimerai savoir si @CH313 a, par le passé ou récemment, eu une pratique musculaire, ou sportive particulière. Cette question s’adresse d’ailleurs aussi à tous ceux qui lisent ce post.
Pour ce qui me concerne, c’est lui, qui est responsable de ma nouvelle sensibilité : L’activation musculaire de toute la zone a éveillé ma prostate, plus que le massage en lui-même. Je pense que la possibilité de ressentir en anerosless le même type de sensations vient confirmer ce point.

Ne pensez-vous pas que le travail musculaire (sans pour autant faire du body building) soit une condition préalable déterminante dans la progression ?

Bon cheminement à vous tous