#27661
JieffeJieffe
Participant

Bonjour à tous,

J’ai pu enfin faire une nouvelle séance hier soir. Cela faisait 8 jours d’abstinence…
Très bonne séance, avec des moments très forts. Ce qui est curieux, c’est qu’en principe je me souviens mieux le lendemain de ce type de séance, et elles me laissent en général des ‘séquelles’, au moins la matinée. Ce n’est pas le cas aujourd’hui???
Je pense qu’il m’a manqué à un moment la possibilité de crier. Ça montait tellement fort que j’aurais bien laisser sortir l’énergie en trop. Je suis persuadé que comme le font les femmes, la vocalisation aide la montée du plaisir et de l’orgasme. Je ne veux pas dire que c’est en criant que vient l’orgasme, soyons bien d’accord, mais que lorsque cela vient naturellement, il faut laisser sortir ce râle.
Il m’arrive régulièrement de laisser sortir des soupirs, des petits gémissements, mais il me semble que c’est la première fois que je ressens cette presque nécessité de crier mon plaisir.
Ah si, en vous écrivant, il y a des choses qui me reviennent, et je sens une douce chaleur dans mon bas ventre. Je ne l’ai donc pas rêvé :).
Si, c’était une très bonne séance, vivement la prochaine 🙂
Ah oui, je suis maintenant persuadé que si j’avais pu crier, ça aurait été sismique.
Parce que je suis persuadé que j’approche quelque chose de très fort, de bien plus fort que ce que je connais pour le moment, mais je ne parviens pas à franchir le cap, le sommet de la montagne.