#27669
bzobzo
Participant

une fois que le plaisir est ressenti dans tout le corps,
tout prend une autre dimension dans notre pratique,
le corps devient un organe sexuel durant la séance,
on est possédé, on ne s’appartient plus

c’est toujours la même intensité
mais comme elle est ressentie partout à la fois,
elle semble ne plus avoir de limite

dès le premier instant, même à peine ressentie
mais non qu’est-ce que j’écris là, elle n’est jamais plus à peine ressentie,
elle est immédiatement ressentie partout,
donc elle n’est jamais plus à peine ressentie

elle est comme elle est, elle est comme elle est partout,
cela suffit,
plus de place pour autre chose dans cette chair,

la ressentir partout à la fois,
ce n’est pas, ne pas la ressentir en un endroit en particulier,
c’est la ressentir en un endroit en particulier partout à la fois,
c’est en cela qu’elle n’a plus de limites,
chaque endroit de notre corps en particulier, est ressenti partout à la fois

liés par le plaisir,
tout en moi est lié par le plaisir
s’offrir, se rendre, tout laisser monter, se laisser posséder,
ne rien retenir, laisser tout aller,
se laisser emplir, se laisser posséder,
s’offrir, se rendre, se laisser emplir,
posséder et se laisser posséder