#27680
AvatarHelixir4
Participant

Bonjour,

@Vanyfraiz
: merci pour mon pseudo. Tu n’es pas la première qui trouve cela bien.

Je crois que ce qui ressort de tout ça c’est la notion de prendre son temps. Je crois que ce n’est pas une question d’homme et de femme. Oui la femme aura certainement appris plus facilement à prendre son temps pour faire un monté un désir moins mécanique. Mais j’ai aujourd’hui l’impression qu’a travers les sextoys la femme peut se contenter comme l’homme d’un orgasme rapide. Parfois bien sur cela fait du bien et nous ne voulons rien d’autre.
Mais quand on accepte de prendre le temps oualala quel bonheur et surtout quel plaisir.
Mais prenons nous le temps. Dans cette course à la jouissance, avec ces angoisses de ne pas réussir à jouir comment être serein face à tout ça.
Le jeune homme s’il fait son apprentissage via les films coquins ne voit que des gars super membrés qui tiennent pendant des heures. Donc seul l’acte avec un kiki trop droit est présenté aucun alternative.
La jeune femme voit des filles criées très fort qui n’ont aucune limite.
Ou est la sensualité, l’art de s’effleuré, se caresser, de s’arrêter sur son plaisir sans le consommer. Pourquoi commencer et arrêter un rapport avec l’érection.
il faut appréhender tout ça pour accepter de prendre son temps