#27776
Avatarnydor01
Participant

Bonjour@Andraneros

Je dirais que c’est plutôt une évolution, qui va de pair avec un accroissement des sensations depuis quelques semaines, qui se rapprochent en intensité de l’orgasme éjaculatoire, tout en étant plus diffuses.
Au cours de mes séances, le plaisir vient très vite, mais pendant un certain temps, il est plus concentré sur la zone prostatique, avec des contractions involontaires perceptibles, qui génèrent des orgasmes, accompagnés de spasmes, très agréables, sans être renversants. Cela peut durer 30 à 60 minutes, puis, j’entre une phase de réaction musculaire différente (pas à chaque fois, mais de plus en plus précise, comme ce matin), une sorte de tétanie orgasmique étendue à l’ensemble du bassin, où les contractions des sphincters disparaissent, et qui me donne l’impression d’être suspendu dans une tension musculaire unique. Cette réaction peut se répéter plusieurs fois avec une intensité croissante. C’est assez impressionnant, parce que j’ai la sensation que mon corps m’échappe, qu’il fonctionne tout seul, en dehors de ma volonté.