#27799
bzobzo
Participant

le flux

si vous avez une pratique quelque peu dynamique,
vous devriez pouvoir sentir le flux

concentrez -vous patiemment sur vos mouvements, vos gestes,
sur tout ce qui est mis en action en fait dans votre corps

cela forme comme une série de flux comparables à des cours d’eau plus ou moins gros
mais au bout d’un moment,
vous allez vous rendre compte qu’on les ressent comme un seul et unique flux,
une image mentale de votre corps en mouvement, de votre corps en action

à partir du moment que vous parvenez à ressentir ce flux, cet élan dans l’instant,
il n’y a plus qu’à faire attention de ne pas le perturber
ou du moins le moins possible

vous allez ainsi avoir la sensation peu à peu que votre corps se débrouille sans vous,
bouge tout seul, que l’instinct est aux commandes, le moi reptilien,
enfin appelez-le comme vous le voulez

si vous parvenez à faire cela, cela devient vraiment très très intéressant,
vous êtes prêt pour de grandes choses, de très grandes choses

ne pas trop perturber ce flux, c’est tout l’enjeu
et il n’est vraiment pas compliqué à atteindre,
vous bougez, vous sentez que vous bougez,
vous sentez votre corps en action, c’est si simple de le laisser faire
et d’intervenir le moins possible
malgré les pensées, les idées, qui peuvent émerger

par exemple, à un moment donné,
j’ai l’idée qui émerge qu’il serait peut-être bon, qu’il serait peut-être temps
d’ouvrir les yeux pour changer le type des sensations
après être resté plusieurs minutes yeux fermés

eh bien c’est pas compliqué, je sens l’action du corps,
je sens le flux,
je continue de faire attention de ne pas le perturber
malgré que les sensations qui naviguent sur ce flux
sont maintenant plus ou moins estompées, moins bien ressenties,
que je me sens de plus en plus déconnecté de mes sensations
du fait qu’il y a cette pensée pour l’instant
qui s’est éveillée en moi et qui occupe de l’espace dans mon cerveau,
à savoir qu’il serait peut-être bon d’ouvrir les paupières,
je fais néanmoins attention en même temps de ne pas perturber le flux,
de continuer à laisser le corps bouger comme si de rien n’était

et hop j’ouvre les yeux, les sensations pendant quelques instants
vont peut-être encore plus s’estomper, être plus déconnectées
mais je n’en ai cure, je ne laisse pas le flux être perturbé pour cela
et vous verrez après quelques instants ainsi, de flux non perturbé,
les sensations vont revenir très rapidement,
bénéficiant de l’alternance des paupières ouvertes, paupières fermées,
boostées, différentes

c’est selon votre degré d’excitation,
il y a un niveau d’excitation à partir duquel plus aucune pensée , plus aucune idée
ne peut peser sur le cours de vos sensations, ne peut l’estomper
et vous faites ce que vous voulez
quand vous voulez, comme vous voulez