#27815
bzobzo
Participant

Je pense comprendre ce que tu veux dire, et je pense que tu as raison, il ne faut pas interrompre ce flux. Mais pour ça, il faut tout de même à mon sens un peu de pratique. Pour le détecter déjà, et pour ne pas l’interrompre.

c’est surtout, rétrospectivement je me rends compte,
qu’il faut avoir une pratique dynamique,
des changements de position, les mains en mouvements,
un corps en action, du sexe prostatique en mouvement

alors il est relativement facile de sentir ce flux et de ne plus interférer avec,
on démarre, le corps se met en mouvement, en action,
les gestes, les caresses, le bassin qui bouge,
tout cela peut être ressenti en un seul flux auquel il ne faut plus toucher,
le laisser se développer comme il a envie

mais bon, si on a une pratique assez statique,
il n’y a pas grand chose comme mouvements, comme gestes
à ressentir en un unique flux avec lequel ne pas interférer