#27908
bzobzo
Participant

très cher @Epicture

justement je voulais mettre un avertissement aujourd’hui
par rapport à cette pratique que j’explore
qui va contre une règle de base du massage prostatique

qu’il valait mieux être un utilisateur avancé,
qui parvient déjà à éveiller un flux puissant et constant de sensations prostatiques
parvient à le percevoir sans effort,
quelqu’un donc dont la pratique est consistante

sinon il y avait ce type de risque ( tout relatif bien sûr):

Si j’insiste, la sensibilité pénienne prend le dessus sur la sensibilité prostatique, et c’est foutu : le désir de masturbation est trop grand

donc je dirai pour quelqu’un qui encore en phase d’apprentissage,
il faut mieux s’en tenir à la règle de base, qui est une règle d’or,
éviter de toucher son pénis, même l’effleurer
parce que cela va retarder la progression
en ne permettant pas de discerner, de différencier sans ambiguïté
les sensations prostatiques des sensations péniennes comme tu les appelles
et par conséquent de les privilégier, de les développer

Il m’arrive quand je suis en séance de prendre mon pénis et de tirer dessus, de façon langoureuse

je crois que tu ne t’y prends pas bien,
tu devrais essayer ma méthode, la main vient envelopper le sexe avec une pression plus ou moins forte
mais reste neutre après, n’agit pas, ne fait aucun mouvement

dans le même temps, si tu pratiques avec masseur, tu viens exercer une pression continue sur la prostate,
là aussi plus ou moins fort
ou alors en aneroless, une contraction que tu maintiens aussi longtemps que possible

la contraction ou la pression du masseur, va provoquer des mouvements de ton sexe
dans la coupole que tes doigts forment autour

et puis si tu es suffisamment avancé, c’est le moment aussi de se lâcher complètement,
de s’élancer à la rencontre du plaisir comme on se lance d’un plongeoir vers une masse liquide
on s’ouvre, on se déploie, on abdique toute volonté,
on s’offre tout entier et sans conditions au plaisir,
on se laisse glisser intérieurement sans rien retenir, avec gourmandise, avec ardeur, avec passion

tu va sentir que le sexe sous la main va produire des sensations de plaisir, de l’excitation
et qui vont fusionner au flux principal des sensations prostatiques,
tant que tu perçois sans hésitation que cette fusion est complète, sans faille,
tu peux continuer

dès que je perçois que la fusion n’est plus parfaite,
cela veut dire que les sensations provenant de ton sexe, sont en train de redevenir péniennes,
il faut enlever directement la main , aller l’utiliser ailleurs, se caresser, etc,
attendre que la zone du sexe refroidisse, en quelque sorte, que cela se calme par là

ainsi je parviens à rester de longues secondes avec la main sur le sexe,
même déjà eu plusieurs minutes ainsi,
avec en plus des mouvements accentués de va et vient, très accentués même,
mon sexe bougeait fort dans ma main, se frottait aux doigts,
mais les sensations provenant de mon sexe
sont restés longtemps bien fusionnés aux sensations prostatiques et c’était incroyable à vivre,
je n’avais rien senti de pareil, d’aussi puissant sexuellement de ma vie

mais donc que tu sens que la fusion des sensations prostatiques
et des sensations provenant de ton sexe
comme à faiblir, il faut enlever la main

le défi pour moi, au stade actuel,
c’est de parvenir à garder l’intensité extraordinaire qu’on acquiert
dès qu’on enveloppe son sexe avec la main comme je l’ai décrit plus haut,
il y a moyen

plusieurs fois cela s’est passé comme cela, j’enlevais la main
mais l’intensité restait,c’était de la folie,
j’ai cru que j’allais défaillir tellement c’est resté intense de longues minutes,
j’étais délirant, en roue libre, indescriptible,
il faut avoir vécu cela pour avoir une idée,
sans doute l’intensité dans une session plus classique des super O,
ce n’est comparable qu’à cela

mais d’autres fois, une fois que j’enlevais la main, l’intensité retombait,
on est dès lors tenté de remettre la main immédiatement,
c’est une sorte de yo-yo alors, l’intensité monte et descend,des montagnes russes,
c’est pas déplaisant bien sûr
mais avec l’intensité préservée , c’est autrement plus puissant,
il y a un extraordinaire crescendo,
c’est beaucoup plus dense, plus riche