#27947
JieffeJieffe
Participant

Bonjour Envole,

C’est très très interessant tout ce que tu racontes là. En tout cas ça me parle énormément, m’interroge, me fait réfléchir, et va certainement m’aider (je développe plus loin).
C’est passionnant, sincèrement.

’au fur et à mesure que se déploie mon plaisir du point P, mes sensations psychiques de femme se modifient

J’avais vraiment hâte que tu en arrives là, hâte de connaître les effets du massage prostatique chez toi.
Je suis arrivé au plaisir prostatique par l’envie de rapprocher mon plaisir sexuel de l’idée que j’ai de ce que peuvent ressentir les femmes. C’est aussi pourquoi j’ai créé cette discussion.
Tout ce que tu décris correspond à l’idée que j’en avais. Sans me sentir transgenre, j’aimerais beaucoup connaître ces sensations, celles que tu décris, celle que décrivent bzo et CH313.

j’ai aussi compris que plus je laisse aller ma pensée, moins je veux la contrôler, et moins j’ai peur du bonheur et du plaisir, plus c’est fort !

Je pense que c’est très important ce que tu écris là, capital même. Mais je n’y parviens pas toujours.

En fait le début de mon témoignage avait pour but de vous faire comprendre mon vécu sensuel transgenre,

Tu as très bien fait à mon sens. Tu as planté le décor, et tout s’enchaine de façon fluide.

En particulier je pense qu’il y a pas mal d’auto-suggestion dans ce que j’ai vécu….Enfin merci de me rassurer sur le sujet de l’autosuggestion. C’est vrai que j’ai toujours peur de ma grande capacité à m’auto-illusionner

Et alors, ai je envie de dire? Peu importe le flacon, pourvu que l’on ait l’ivresse. Quand bien même ce ne serait que de l’auto suggestion, ce dont je doute, quelle importance cela aurait il?
Quel est le but aujourd’hui, que recherche t’on? Du plaisir, et un plaisir autre que le plaisir pénien que nous connaissons, un plaisir plus féminin. Peu importe les moyens, seuls le résultat compte, qu’en penses tu?
En plus, en ce qui te concerne, tu ne recherches pas seulement le plaisir, mais un véritable confort vis à vis de ta situation, et tu sembles l’avoir trouvé, tout au moins en partie.
Et ça, c’est vraiment génial. Je t’assure, ça fait vraiment plaisir de lire que tu es heureuse. Tu le répètes même plusieurs fois dans tes messages. Alors par auto suggestion ou tout autre chose, j’ai envie de dire que l’on s’en fout bien pas mal.
Je rejoins également Andraneros, si cette auto suggestion t’a permis de découvrir tout ce que tu décris, t’a permis de te sentir mieux, de te sentir bien, de te sentir heureuse, alors bénie soit l’auto suggestion.

À ce sujet, j’ai lu le lien que tu as mis sur le pouvoir du mental, et je t’en remercie grandement. Ça m’a fait tilt. Je ne l’ai lu que ce matin, je dois encore essayer ce qu’il m’inspire, mais cela pourrait être une solution à l’un de mes problèmes: je manque cruellement de désir et de libido depuis quelques temps. C’est un peu revenu avec la pratique prostatique, mais je sens que ce n’est pas encore suffisant, et que très certainement cela freine ma progression.
Depuis ce matin, entre tes récits et cet article, j’entrevois peut-être une solution. Parce que tes récits également me montre un chemin, une voie à suivre pour résoudre ce problème.
Il faut que je mette des choses en place, que je range tout ça correctement dans ma tête. Je ferai un retour la dessus, mais en tout cas un grand merci pour ça. Je ressens déjà depuis ce matin une excitation que je n’avais pas connu depuis longtemps. Il faut que je l’entretienne, mais je te la dois. Par tes récits tu as éveillé quelque chose en moi, quelque chose que je cherche depuis un moment. Je ne sais pas si cela va durer, mais c’est précieux et je t’en remercie.

Et là je découvre tout le « plaisir du plaisir » féminin, qui est de ne pas à avoir à manifester de performance apparente…

Mon Dieu que c’est juste. C’est quelque chose dont j’étais conscient mais que je n’avais jamais formulé ainsi, et là, ça prend tout son sens. Cette phrase aussi je pense va me servir de béquille.

Si ça te fait vibrer, c’est que c’est pour toi

Je suis également 100% d’accord avec ça.

Voilà je sais maintenant utiliser mon pénis comme un clitoris

Est ce que tu peux développer un peu stp, ça m’intéresse énormément?

note a posteriori : bon là on est un peu loin de la prostate, mais c’est quand même un des résultats de l’activation par la prostate de pas mal de canaux de plaisir…Donc pour moi c’est lié, parce que ça s’est produit à la suite de la découverte du plaisir prostatique…)

Ben non justement, on n’est pas loin de la prostate!!! On est loin de la technique, certes, mais on est totalement dans la pratique. Ce sujet m’intéresse également énormément, j’ai même créé une discussion qui lui est consacré. Si tu as un peu de temps, je serais ravi que tu l’alimentes.

Par contre je suis vraiment et complètement femme. C’est sérieux.
Il ne faut pas que ça me fasse perdre ma joie de vivre.

Pourquoi cela devrait te faire perdre ta joie de vivre? Au contraire, ça devrait l’alimenter?

Merci encore pour ces récits, sur lesquels je pense que je vais revenir de nombreuses fois pour bien les intégrer. Ils ont réellement déclenché quelque chose en moi que je dois encore éclaircir et développer. Ce que tu connais aujourd’hui, ce que tu vis et ce que tu ressens (en dehors de l’identité sexuelle), c’est exactement ce que je recherche. Les sensations féminines, mais également cette communion du corps et de l’esprit et cette liaison entre sexualité et spiritualité.
J’ai du pain sur la planche, mais je suis très motivé.
Continue de nous écrire sans crainte et sans tabou, ça te fait du bien, mais à moi aussi.

Je te souhaite tout plein de bonnes choses.