#28028
bzobzo
Participant

ah ces doigts qui me fouillent,
soudainement c’est comme si un ascenseur venait les cueillir
et accélérer leur ascension dans ma chair,
c’est la contraction, la contraction divine

le plaisir comme une traînée de poudre se répand,
un râle qui semble dégouliner de confiture sexuelle
s’échappe de ma bouche

ces frottements divins dans mon fondement,
les doigts et les contractions complices,complices coquins,
larrons en foire, larrons en fondement, larrons en plaisir

bon dieu que c’est bon, je pourrai rester ainsi jusqu’à la nuit des temps,
tout le corps incandescent de plaisir, tout le corps allumé,
avec cet délicieux ondoiement, cette houle, dans les muscles,
je bouge, je danse sur place comme une flamme,
je fais de la « pole dance » autour d’un piquet enfoncé dans mes entrailles