#28050
bzobzo
Participant

je vis des jours importants, des jours décisifs,
toute ma pratique future est en train de prendre forme

j’ai abandonné pour l’instant la main par devant, enveloppant mon sexe,
divins coups d’accélérateur ils étaient pourtant,
ils m’ont fait vivre des moments délicieux,
c’était si facile, je n’avais qu’à descendre la main
et voilà c’est comme si je poussais le potentiomètre de l’intensité vers le haut

mais voilà c’était si facile, avec des résultats si immédiats
que je me suis mis à me poser la question, n’est-ce pas de la facilité
et que sans ce petit gadget je pourrais aller encore plus loin?

donc voilà,
mes séances de ce soir semblent me donner raison,
elles ont été incomparables, encore battu des records,
bon dieu que c’était bon,
ce plaisir aneroless c’est d’une telle limpidité, d’une telle vivacité,
des sensations d’une telle pureté cristalline,
elles semblent couler d’une source de haute montagne,
un filet joyeux, un filet primesautier de très haute altitude
qui vient se répandre dans ma chair,
se transforme en torrent dans mes cellules

mon dieu, comme elle désaltère, on est immortel quelques instants,
jouir c’est être immortel quelques instants,
rien ne peut nous arriver quand on jouit,
un homme qui jouirait du soir au matin et du matin au soir,
il vivrait jusqu’à la fin des temps,
c’est quand on n’éprouve pas de plaisir, pas d’orgasme, qu’on vieillit,
la chair est hors du temps le temps de la jouissance

j’ai donc deux pratiques pour l’instant,
celle que j’ai décrite plus haut,
les contractions, les caresses
et puis les mouvements du corps souple, délié, sans tabous ,
du cent pour cent home made, garanti sans colorant et sans artifice

et puis assis sur ma main droite, deux, trois doigts enfoncés dans le fondement,
plutôt inerte, les contractions se chargeant de mettre en branle tout cela

ce sont des sensations bulldozer, des sensations bouledogues,
des sensations cannonball, des sensations rhinocéros,
rien à voir avec les sensation s aneroless 100% pur telles que décrites plus haut
mais c’est quand même sacrément, oh oui sacrément bon!

une anecdote,depuis que je pratique ainsi, plusieurs fois je m’étais dit
que cela me rappelait quelque chose ,
là aujourd’hui soudainement cela m’est revenu

c’était il y a de nombreuses années en Hongrie,
j’ai eu une amie qui avait le casse-noisettes,
elle venait s’asseoir sur moi, elle semblait ne pas bouger,
les muscles de son vagin faisaient tout,
elle les bougeaient d’une façon incroyable, le casse-noisette

ils m’enveloppaient le sexe comme un gant,
semblaient le happer, le presser, semblaient traire mon sexe,
c’est comme si elle me faisait une fellation avec son sexe

eh bien, ma pratique avec la main par derrière, quelques doigts remontant dans mon fondement,
me rappelle irrésistiblement cela,
sauf que là je suis de l’autre côté du casse-noisettes,
c’est moi qui le pratique, je suis en contrôle,
avec mon vagin je monte et je descends le long de ces doigts,
comme une pieuvre je m’enroule autour,
je presse, je cajole et à chaque contraction qui semble faire bouger mes doigts,
je décolle, je manque sauter au plafond tellement ,
je suis inondé de plaisir