#28068
bzobzo
Participant

hier, soirée avec ma soeur qui est venu manger chez moi,
du coup ai peu pratiqué
puis quand elle est partie, j’ai senti une grosse fatigue

tenté quelques micro-séances
mais je sentais bien que la fatigue pesait, que cela peinait pour démarrer
malgré de bonnes sensations

peut-être en insistant je serai parvenu à de bons résultats, quelques orgasmes
mais la fatigue-même m’incitait à ne pas persévérer,
aussi finalement ce fut une nuit tranquille prostatiquement parlant,
juste deux petites séances sur ma main avec deux doigts enfoncés dans le fondement

l’avantage de ce type de séances,
c’est que le plaisir est là très intense dès la première seconde, sans effort
et j’ai pu le constater, là même dans cet état fortement exténué,
j’en profitais donc pour éprouver ainsi malgré tout
quelques moments d’intense plaisir

une façon de déjouer ma fatigue,
même si cela n’a pas même la qualité et la même diversité
que d’habitude