#28075
bzobzo
Participant

bon j’ai essayé

pas grand chose, il faut avouer que cela m’a laissé de marbre

pour être honnête, assis sur mon fauteuil bas,
je me suis heurté tout de suite à une des limitations de la pratique avec masseur,
il faut un espace libre immédiatement en-dessous du fondement
pour que le masseur puisse bouger, puisse aller et venir

assis, c’est possible mais il faut être penché en arrière,
en appui sur ses bras tendus derrière pour dégager de l’espace de jeu,
je me souviens , ce type de poses, c’est extrêmement excitant,
l’impression de chevaucher est délicieuse,
des angles d’approche de la prostate très puissantes

mais c’est fatiguant à l’extrême, cette posture,
il faut des bras et des épaules de bodybuilder pour tenir plus de quelques minutes,
alors qu’en aneroless c’est si simple, si peu exigeant en effort physique,
aucune envie de m’avancer plus en avant,
pour l’instant en tout cas

et aucune envie non plus de me remettre au lit,
j’ai pris l’habitude de pratiquer assis, debout, sur mon tapis de yoga,
couché sur ma table à la hussarde par devant, par derrière,
assis sur mon tabouret à la cuisine pendant que je mange,
devant la machine à laver ou l’évier, sous la douche, etc

mais plus dans mon lit, plus dans mon lit pour l’instant,
j’aime bien cette façon de pratique,
d’interrompre pour un laps de temps plus ou moins long ce que j’étais en train de faire
et de faire entrer le plaisir tout d’un coup dans le cours de mon quotidien