#28168
JieffeJieffe
Participant

Bonjour Naomi,

Je reviens un instant sur un de tes précédents posts:

-Pourquoi ça pourrait me faire perdre ma joie de vivre de réaliser que je suis vraiment, complètement et profondément une femme, et donc une personne transgenre ? Parce que ce qui suit cette réalisation me fait pour le moment très peur. La transition de genre est un vrai parcours d’obstacles, et pour l’heure je ne me sens pas le courage de l’affronter

Je comprends.
Je ne saurais que te conseiller pou le moment de profiter pleinement de ce que peut t’offrir le massage prostatique, une sexualité plus féminine.

J’ai repris tes messages pour essayer de comprendre pourquoi est ce qu’ils m’ont tant marqués. Ce n’est pas encore tout à fait clair, certainement des sentiments très enfouis chez moi, mais ça commence à prendre forme.
Ils traduisent certainement ce que je suis venu chercher dans le plaisir prostatique, dont j’ai entamé le cheminement il y a plus de deux ans maintenant, et que j’ai un peu oublié je pense. Il s’agissait très certainement de pulsions, de désirs, de sentiments qui se sont enfouis depuis sous les tracas divers et variés de la vie. Tes messages les ont certainement réveillés, mais ils sont encore bien assoupis. Peu importe, du moment que je parviens à les faire renaître, et ce grâce à tes messages. Je t’en remercie profondément.
Je n’ai que peu de temps, mais je reviendrais sur la suite de ton parcours.