#28335
bzobzo
Participant

j’ai évoqué il y a quelque temps
que je me sentais à l’aube d’un âge d’or de ma pratique
puis immédiatement après je m’étais moqué de moi-même,
de ma naïveté, de ma vanité de me croire à ce stade
mais le fait est que je n’en étais pas si loin en fait,
ce que je sentais parfaitement, c’est que tous les éléments étaient là
mais ce que j’avais pas encore compris, c’est qu’il me manquait le liant,
ce qui me permettait de les ordonner, de les synchroniser les uns par rapport aux autres
et ainsi d’en tirer le maximum

non, ce que j’arrivais à ce moment à en tirer,
c’étaient quelques bons moments, quelques très bons moments même
mais immanquablement jour après jour, nuit après nuit,
la cacophonie s’installait plus ou moins rapidement

et puis est venu cet dernier élément dans mon arsenal, dans ma panoplie,
ce dont j’ai parlé plus haut
et tout s’est mis en place comme par miracle

ce soir je ne vais sans doute pas me remettre au lit pour une plus longue séance
mais déjà là avec quelques micro-séances,
tout se confirme puissamment, irrésistiblement
cette incroyable diversité de sensations que je parviens désormais à tirer de mon corps,
mélangeant tout ce dont j’ai parlé plus haut,
gardant la main en coquille sur le sexe, obtenant ainsi orgasme prostatique sur orgasme prostatique
mais avec des sensation si spécifiques du fait de la main enserrant mon pénis et mes couilles,
sexe qui reste d’ailleurs sans l’ombre d’un durcissement,
et malgré sa flaccidité, irradiant des ondes de plaisir dans tout mon corps
grâce aux contractions qui les disséminent, qui les propulsent en les intégrant à leur cours

je jouis la bouche ouverte, ahanant, gémissant , hurlant, la tête renversée en arrière,
possédé par un plaisir d’une puissance inouïe,
la main en coquille sur mon sexe pendant de longues minutes
tandis que lentement des contractions vont et viennent en moi

divin, absolument divin, il n’y a pas d’autre mot

bzo qui est au paradis,
bzo qui vous embrasse