#28448
bzobzo
Participant

aujourd’hui au boulot,
plein de micro-séances délicieuses, puissantes
dans les toilettes comme moments de détente très spéciaux
et puis à midi dans la petite salle de gym sous les toits
où il n’y a quasiment jamais personne d’autre que moi

sur le tapis de gym, chevauchant une main avec deux doigts bien entrés dans mon fondement
provoquant une explosion de sensations
à chaque fois qu’une contraction venait les happer, se frotter à eux,
l’autre pressant mon sein,
un bel orgasme au bout de quelques minutes

bon dieu que c’était bon tout ça,
mon seul souci étant désormais, de ne pas me laisser trop emporter, de trop m’oublier, de partir en roue libre
et de ne pas me rendre compte que quelqu’un serait entré dans la salle de gym
ou dans les toilettes pas loin de moi,
cela serait assez gênant comme situation

une grosse différence que j’ai remarquée entre ma pratique passée avec masseur
et puis ma pratique présente a-less
est qu’avec masseur, ma technique finalement était restée assez sommaire,
nul besoin de complexité technique très sophistiquée,
à partir du moment où je maîtrisais la manipulation du masseur
et que j’avais une panoplie étendue de postures différentes,
c’était tout ce dont j’avais besoin,
le reste je le confiais à mon instinct,
ma profession de foi était de laisser faire mon instinct et mes pulsions,
être aussi spontané que possible dans l’action

en aneroless, c’est tout à fait différent,
au début j’ai essayé comme cela, cela a donné quelques résultats assez intéressants
mais je me suis vite rendu compte que c’était assez limité ainsi

quand je pratiquais avec masseur,
j’avais déjà essayé d’intégrer à ma pratique certains de mes gadgets, de mes accessoires
que j’ais découvert à l’époque,
l’alternance moments yeux ouverts et moments yeux fermés durant la séance
et puis les mains utilisées autrement que pour caresser, griffer, pincer essentiellement donc

ceux qui me lisaient déjà à l’époque, s’en souviendront,
je m’étais enthousiasmé quelques jours pour chacune de ces manières différentes de faire,
j’en percevais le potentiel
puis l’enthousiasme était retombé
car tout simplement avec masseur,
je me fiais exclusivement à mon instinct, à ma spontanéité, dans l’action
et ceux-ci s’accommodaient mal de ces tentatives d’intégration de techniques
qui ne venaient pas naturellement, spontanément,
aussi j’avais laissé tomber

alors que là en a-less,
le plaisir a commencé à vraiment décoller
et de la consistance de mes séances à prendre forme,
à partir du moment où j’ai redécouvert ces accessoires et cherché à les intégrer à ma pratique en aneroless

et quand en plus j’y ai rajouté ces autres trouvailles que sont
la main en coquille sur le sexe et puis la main par derrière autour et dans le fondement,
cela devenait de plus en plus explosif, de plus en plus puissant
mais encore cacophonique, désordonné

et puis il y a quelques jours j’ai trouvé un liant,
une façon de faire qui me permettait d’orchestrer tout cela,
d’intégrer dans mon action sans masseur toutes mes trouvailles
et de commencer à exploiter leur potentialité,
de les mélanger sans « qu’ils se marchent sur les pieds et les uns des autres » en quelque sorte
mais au contraire soient dans une saine et excitante émulation les uns par rapport aux autres

tout cela est en route maintenant
et j’ai encore réussi à faire évoluer cet élément
qui me permet d’orchestrer mon action, de lier mes différentes techniques,
de le rendre beaucoup plus intuitif,
presque plus besoin d’intervenir directement désormais, cela roule tout seul,
d’où mes résultats spectaculaires, même au boulot,
c’est en train de venir monstrueux,
enfin monstrueusement bon

j’y ai perdu en spontanéité certes,
mes séances en a-less sont moins instinctives,
font appel à une technique beaucoup plus élaborée
mais le résultat obtenu est aussi beaucoup plus riche, plus varié
et plus puissant

âge d’or, j’arrive!

je vous embrasse, très chers et très chère